Skip to main content

Lac Supérieur

Birding

La diversité des habitats du parc est propice à l’observation de plusieurs espèces d’oiseaux. Le parc est situé dans une zone de transition entre deux régions forestières - la zone boréale et la zone des Grands Lacs et de la vallée du Saint-Laurent.

Plus de 250 espèces d’oiseaux ont été identifiées à l’intérieur des limites du parc, et de 120 à 130 espèces y nichent Les périodes de passage des migrateurs près du lac Supérieur, à l’automne et au printemps, attirent de nombreux ornithologues.

Navigation de plaisance

Les bateaux à moteur sont permis sur le lac Supérieur, mais pas sur les autres lacs du parc. Le lac Sand fait exception. On y accepte les bateaux à moteur d’un maximum de 10 HP.

Canot

Le parc compte huit parcours de canotage. Certains s’effectuent en une journée. D’autres sont beaucoup plus longs, par exemple, celui de la rivière Sand, qui fait 56 km. Sur les rivières Lower Agawa et Anjigami, seules les sections qui traversent le parc sont balisées. Le parc provincial présente une topographie abrupte. Les portages sont fréquents et certains des sentiers qu’ils empruntent sont escarpés et inégaux.

Pour obtenir les descriptions et cartes des divers parcours de canotage, visitez Cartes tab. Voici un bref aperçu des parcours de canotage du parc. Les distances de portage sont indiquées en mètres (1 mètre = 3,3 pieds ou 1,2 verge).

Les numéros des balises des parcours de canotage, installées tous les 2 km, correspondent à ceux des bornes kilométriques de la route 17. Le terrain de camping de la baie Agawa est situé vis-à-vis de la borne 1105,5 et celui du lac Rabbit Blanket, vis-à-vis de la borne 1049,6.

Fenton-Treeby
Parcours : Boucle de 16 km (10 mi); excursion d’une journée ou, pour plus de facilité, de deux jours; 11 portages, 150 m ou moins;
Accès : À partir de la route. 17
Points saillants : Le parcours du lac Fenton-Treeby, qui se trouve au nord du parc, vous offre une boucle de 16 km qui vous permettra de visiter six lacs bordés par la forêt boréale, tous reliés par de courts portages Le lac Treeby avec ses îlots couverts de pins est très joli.

Lac Rabbit Blanket
Parcours : Du lac Rabbit Blanket au lac Surf et retour; 16 km (10 mi); excursion de deux jours; 3 portages (de 250 à 1 200 m)
Accès : Terrain de camping du lac Rabbit Blanket (borne 1049,6)
Points saillants : Ce parcours idéal pour la pêche à l’omble de fontaine remonte la rivière Old Woman sud à partir du lac Rabbit Blanket. Il compte trois portages assez exigeants aux lacs Peat, Sundstrom et Surf.

Lac Belanger
Parcours : Jusqu’au lac Belanger et retour : 13 km (8 mi); excursion d’une journée ou, pour plus de facilité, deux jours; 4 portages (de 300 à 500 m)
Accès : Chemin Gargantua (borne 1070,3); 2,3 km (1,4 mi) de la route. 17
Points saillants : Parcours de canotage parfait pour la famille et la pêche à la ligne. Bien qu’un peu monotone pour les pagayeurs expérimentés, il traverse toutefois de charmants paysages et comblera les amateurs de la pêche à l’omble de fontaine. On peut aussi pêcher la truite d’eau douce dans le lac Belanger.

Lac Crescent
Parcours : Boucle de 3 km (1,9 mi); 4 heures; 4 portages (de 60 à 350 m)
Accès : Lac Kenny, route 17 (borne 1113,8)
Points saillants : Ce petit parcours, idéal pour la famille, est parfait pour se familiariser avec le canot de lac et les techniques de portage. On y pêche la truite mouchetée, le touladi et le grand brochet.

Lac Gamitagama – Lac Old Woman – Rivière Sand
Parcours : Parcours recommandé pour se rendre au lac Old Woman, en contournant Gamitagama au sud, en traversant une enfilade de petits lacs. La partie du parcours allant du lac Mijinemungshing à Old Woman en passant par Mirimoki peut être compliquée par la baisse des niveaux d’eau. Prévoir deux ou trois jours pour l’aller-retour ou continuer vers la rivière Sand en traversant plusieurs lacs (de quatre à six jours).
Accès : Chemin Gamitagama (borne 1062,9); stationnement autorisé au point d’accès de Gamitagama seulement.
Points saillants : Ce parcours traverse l’un des plus beaux lacs et l’une des rivières les plus intéressantes (rivière Sand) du parc. Plusieurs des lacs traversés par ce parcours sont propices à la pêche à l’omble de fontaine. Les touladis vivent essentiellement dans les lacs Gamitagama et Old Woman. Mise en garde : Les lacs Gamitagama et Old Woman peuvent être très venteux et agités, ce qui complique leur traversée.

Lac Mijinemungshing
Parcours : Le lac Mijinemungshing est le plus grand plan d’eau intérieur du parc provincial du lac Supérieur. Remarque : Le niveau d’eau est parfois assez bas entre les lacs Mijinemungshing et Mirimoki. On peut accéder au lac Old Woman en passant par le lac Gamitagama.
Accès : Route 17, chemin Mijinemungshing (borne 1058,0)
Points saillants : Ce parcours d’une journée sur le lac Mijinemungshing permet de se familiariser avec ce plan d’eau intérieur et l’arrière-pays du parc provincial du lac Supérieur. Il est possible de passer la nuit à l’un des nombreux emplacements de camping situés le long du parcours. On peut atteindre plusieurs autres lacs par portage – Almonte et Maquon. Le lac Mijinemungshing est assez vaste; les vagues et les vents peuvent compliquer la traversée.

Rivière Sand
Parcours : Lac Sand, le long de la voie ferrée d’Algoma Centre, sortie dans la partie inférieure de la rivière Sand. 56 km (35 mi); 5 jours; 29 portages balisés (de 9 à 1 100 m pour une moyenne de 270 m). On compte en moyenne un portage aux 2 km (1,2 mi). La majorité des rapides sont classés dans les catégories 1 et 2.
Accès : Chemin de fer Algoma Centre (ACR) à Sault Ste. Marie, Frater (près de la baie Agawa) ou Hawk Junction, à 22 km (13,6 mi) à l’est de Wawa
Points saillants : Rivière pittoresque partant du nord-est du parc pour venir se jeter dans le lac Supérieur. Bordée de paysages changeants, depuis les forêts et marais des terres basses jusqu’aux collines de bois francs et aux falaises. De la rivière Sand au lac Supérieur, la rivière perd quelque 185 m (600 pi) d’altitude et, à cet endroit, l’on retrouve des eaux vives, des rapides entrecoupés de rochers et des chutes. Selon l’importance des précipitations, les niveaux d’eau peuvent varier énormément d’un mois à l’autre et d’une année à l’autre. Le long du parcours, on peut observer des orignaux, des castors, des aigles-pêcheurs, des grues et diverses espèces d’oiseaux hululeurs. La route de la rivière Sand a été emportée par l’eau. Mise en garde : Le parcours présente certains rapides dangereux et deux chutes (Calwin et Lady Evelyn).

Rivière Lower Agawa
(parcours balisé uniquement dans le parc)
Parcours : Canyon Station (borne 114) sur la voie ferrée d’Algoma Centre jusqu’à la route 17; 29 km (18 mi); 2 jours; 4 portages (de 100 à 800 m
Accès : Frater Station, borne 114 sur la voie ferrée d’Algoma Centre

Rivière Anjigami
(parcours balisé uniquement dans le parc)
Parcours : Du lac Mijinemungshing au lac Supérieur, en passant par le lac Dossier et les rivières Anjigami et Michipicoten; 70 km (43 mi); 5 jours; 12 portages (de 45 à 2 170 m)
Accès : Chemin Mijinemungshing, à partir de la route 17 (borne 1058,0)

Côte du lac Supérieur
Parcours : De la rivière Michipicoten à la baie Agawa; 105 km (65 mi), linéaire; de 5 à 7 jours
Accès : Les canots et kayaks peuvent être mis à l’eau au nord du parc, à la baie Michipicoten et à la rivière Michipicoten, ou dans le parc, à la baie Old Woman, au quai Gargantua, à l’anse Katherine, à l’anse Sinclair et au terrain de camping de la baie Agawa.
Points saillants : Pour les pagayeurs expérimentés, la côte du lac Supérieur offre des points de vue spectaculaires. Alternance de falaises abruptes et de plages de sable fin, les paysages sont grandioses. Avec leurs affleurements et blocs rocheux, et leurs plages de galets, les rives donnent une excellente idée des caractéristiques géologiques de la région. Pour la plus grande partie, la côte est très accidentée. Les plages sablonneuses et les zones abritées des intempéries sont peu nombreuses, particulièrement au nord du havre Gargantua. Seuls les canoteurs d’expérience devraient circuler sur le lac Supérieur. Faites preuve de prudence. Le lac est extrêmement froid et la météo imprévisible. La brume peut se poursuivre pendant plusieurs jours. Les vents peuvent changer et les vagues se développer rapidement. Les anses et plages protégées pour le débarquement sont rares, particulièrement au nord de l’anse Chalfant. Restez près du rivage et soyez conscient des conditions changeantes. Préparez-vous à être arrêté par le vent une journée tous les quatre ou cinq jours.

De la baie Agawa à Gargantua : 45 km (28 mi)
De Gargantua à la baie Old Woman : 36 km (22 mi)
D’Old Woman à la rivière Michipicoten : 24 km (15 mi)

Pour obtenir de plus amples renseignements, passez au Centre des visiteurs ou communiquez avec le bureau du parc.

Il faut prévoir un service de navette ou le ramassage à la fin de plusieurs parcours, dont la rivière Sand, la rivière Lower Agawa, la rivière Anjigami et la côte du lac Supérieur. Pour obtenir de l’information sur les services de navettes, visitez le site Web www.lakesuperiorpark.ca (Outdoor Recreation - Paddling - Canoe Rentals) (en anglais)

Pêche

Le lac Supérieur et ses fleuves côtiers renferment une population importante de touladis et de truites arc-en-ciel, ainsi que trois espèces de saumon. Les eaux intérieures offrent de bonnes occasions d’attraper des touladis et des truites mouchetées. Pour prévenir l’introduction d’espèces non indigènes, les appâts vivants sont interdits dans les lacs intérieurs du parc.

Randonnées pédestres

Onze sentiers permettent aux visiteurs d’explorer la vaste gamme de paysages qui composent le parc provincial du lac Supérieur : des berges rocheuses, des plages, des lacs et des rivières, des chutes, des forêts, des terres humides et des collines ondulées.

Le terrain du parc est accidenté et la météo variable. Il est recommandé d’apporter de l’eau, du chasse-mouche, de la crème solaire, des fournitures de premiers soins et du matériel à l’épreuve des intempéries en quantité suffisante.

Une interdiction de transporter les aliments et les boissons dans des cannettes et bouteilles est en vigueur dans toutes les zones d’arrière-pays (cette interdiction ne concerne pas les terrains de camping et les aires de pique-nique diurnes le long du corridor de la route 17).

Classement des sentiers
Les sentiers sont balisés au moyen du symbole bleu et blanc en forme de losange pour les randonneurs. Les troncs d’arbres abattus, les inondations causées par les castors, la montée des eaux ou l’érosion peuvent obstruer des tronçons. Lorsqu’ils sont mouillés, les sentiers peuvent être glissants, surtout dans les zones rocailleuses et escarpées. Nous recommandons de porter des bottes de randonnées solides. Certains endroits le long des sentiers offrent une vue panoramique du parc. La plus grande prudence est recommandée aux randonneurs qui s’approchent de ces falaises.

Le classement des sentiers tient compte du type de terrain et de la longueur du sentier. (1 km = 0,62 mille).

Facile : Sur le plat; randonnée de moins de 3 heures.
Moyen : Pentes abruptes, sections accidentées; randonnée de moins de 4 heures.
Difficile : Pentes abruptes, sections accidentées; sentiers de longue distance; randonnée de 4 à 6 heures,
Très difficile : Balisage parfois sommaire; nombreuses pentes abruptes et sections accidentées; longs sentiers nécessitant plus d’une journée de marche.

La distance en kilomètres le long de la route 17 est indiquée pour chaque sentier. Le Centre des visiteurs se trouve vis-à-vis de la borne 1105,5, et le terrain de camping du lac Rabbit Blanket, vis-à-vis de la borne 1049,6.

Nokomis (borne 1042,6) - Boucle de 5 km (3 mi), 1,5-3 h

Accédez au sentier à partir de la zone diurne de la baie Old Woman. Escaladez le sentier à travers une forêt boréale recouverte de lichen jusqu’aux belvédères. Vous pourrez peut-être également voir le visage d’une vieille femme à jamais gravé dans la falaise qui s’élève à 200 m (600 pi) au-dessus du lac Supérieur. La descente finale est abrupte.

Le sentier Nokomis est classé parmi les cinq plus beaux sentiers de randonnée à travers le pays dans le guide de voyage Lonely Planet sur le Canada.

Rivière Old Woman sud (borne 1049,6) - Boucle de 2,5 km (1,5 mi),1-2 h

Accédez au sentier à partir du terrain de camping du lac Rabbit Blanket. Bien qu’il s’agisse d’un sentier facile, certains tronçons sont accidentés et vous devez sauter d’une roche à une autre à certains endroits pour traverser la rivière. On trouve une grande variété de fougères et de plantes qui aiment l’humidité dans le sous-bois en bordure de la rivière.

Mont Peat (borne 1049,6) - Boucle de 11 km (6,8 mi), 3-5 h

Accédez au sentier à partir du terrain de camping du lac Rabbit Blanket. On peut également y avoir accès près de l’emplacement de camping nº 49.

Escaladez les 150 mètres (500 pieds) à travers une forêt mixte jusqu’au sommet de la montagne Peat. De cet endroit, on peut admirer les chaînons et les vallées formés par l’activité glaciaire. Par beau temps, on peut voir jusqu’à l’île Michipicoten, distante de 55 km (34 mi).

À partir de là, il est possible de prendre un embranchement qui mène au belvédère du lac Foam, un trajet qui prend 45 minutes aller-retour, ou de rester sur le sentier principal qui descend jusqu’au lac Foam. Le lac Foam dispose d’un emplacement de camping d’arrière-pays.

Trapper’s (borne 1074,3) - Boucle de 1,5 km (1 mi), 45 min-1,5 h

Le sentier longe le littoral du lac Rustle. Il y a deux plates-formes panoramiques et une promenade flottante à proximité où vous pouvez observer la faune des terres humides comme des castors, des loutres, des martres, des grands hérons et des orignaux.

Lac Orphan (borne 1080,8) - Boucle de 8 km (5 mi), 2-4 h

Ce sentier divers traverse une forêt caducifoliée et de conifères dont une zone ravagée par un incendie en mai 1998. Un sentier complémentaire (linéaire) se trouve à proximité du bout de la zone brûlée qui vous amène à des belvédères spectaculaires sur le lac Supérieur.

Une plage de galets sur le lac Supérieur marque la moitié du sentier et vous y trouvez un embranchement au sentier Coastal. Pour continuer sur le sentier du lac Orphan, suivez le rivage en amont jusqu’à la rivière Baldhead, après les chutes. Le sentier remonte alors vers la rive est du lac Orphan, avant de rejoindre le sentier d’origine.

Pinguisibi (rivière Sand) (borne 1090,6) - Sentier linéaire de 6 km (3,7 mi) aller-retour, 1,5-3 h

« Pinguisibi » signifie rivière de sable fin blanc en ojibwa. Les Ojibwas empruntaient cette rivière pour la chasse, la pêche et le piégeage au nord de l’arrière-pays.

Une petite randonnée en amont vous amène à la première chute d’eau. Le sentier continue le long de la rivière Sand, après deux chutes d’eau, des rapides et des tronçons tranquilles près de la rivière. Le sentier se termine au portage nº 28 du parcours de canotage de la rivière Sand. Pour revenir, il suffit de reprendre le chemin en sens inverse.

Pictogrammes autochtones du rocher Agawa (borne 1098,0), Boucle de 0,5 km (0,3 mi), 30 min-1 h

Il s’agit d’un site sacré où des générations d’Ojibwas sont venues y peindre leurs rêves et leurs esprits à l’ocre rouge. Le sentier est court, mais accidenté, et descend vers des gouffres rocheux et des rochers brisés.

Les visiteurs doivent se tenir sur une corniche rocheuse pour voir les pictogrammes au bout du lac Supérieur. On les aperçoit uniquement lorsque le lac est calme. Le site est accessible de la mi-mai à la mi-septembre. Nous recommandons la plus grande prudence aux gens qui s’aventurent sur cette corniche en raison de la pente abrupte et de la nature imprévisible des vagues du lac Supérieur. Pour plus de renseignements sur le site, veuillez consulter la brochure des pictogrammes du rocher d’Agawa.

Awausee (borne 1101,4) - Boucle de 10 km (6,2 mi) pour le sentier complet 4-6 h, Premier belvédère – 45 min (aller-retour)

Escaladez le sentier Awausee pour admirer le lac Supérieur de très haut. Ce sentier difficile commence au pied de la montagne Agawa et longe un ancien chemin d’exploitation forestière, avant de virer pour remonter un ravin. Le premier belvédère (randonnée aller-retour 45 min) se trouve à mi-chemin du sommet du ravin et offre une vue de la vallée inférieure de la rivière Agawa et de la montagne Agawa.

Poursuivez votre chemin le long du sentier en grimpant à travers des forêts d’érables jusqu’à une série de belvédères, 200 m (650 pi) au-dessus de la vallée Agawa. En redescendant, vous rejoignez l’ancien chemin d’exploitation forestière qui vous ramène au début du sentier.

Towab (borne 1103,8) - Sentier linéaire de 24 km (15 mi) aller-retour, 8-14 h

Le sentier commence à 3,5 km (2 mi) du chemin Frater. Pour effectuer la randonnée aller-retour aux chutes Agawa, nous recommandons de passer la nuit dans le parc. Vous trouverez plusieurs aires de camping le long du trajet. La majorité du sentier serpente le long de la rivière, toutefois il comporte plusieurs montées et descentes abruptes. Des randonnées plus courtes s’effectuent à partir de l’étang Burnt Rock (aller-retour de 2 à 4 h, modéré) ou plus loin en amont; revenez sur vos pas.

Au début du siècle, Towabanasay (To-oua-banassé), un Ojibwa, nommé également Towab, qui détenait les droits de chasse sur un territoire de 1 300 kilomètres carrés traversé par la rivière Agawa, offrait souvent ses services de guide aux visiteurs.

Le sentier se termine aux chutes Agawa, l’une des plus hautes chutes du parc, soit 25 mètres (82 pi.)

Lac Crescent (borne 1113,8) - Boucle de 2 km (1,2 mi) , 30 min-1 h

Le sentier du lac Crescent commence au terrain de camping du même nom et traverse une forêt de bouleaux jaunes d’au moins quatre-vingts ans et des pins blancs centenaires. Vous passerez près des rives des lacs Crescent, MacGregor et Mudhole, qui font partie du parcours de canotage du lac Crescent. Randonnée idéale pour les familles et les mordus de la nature.

Sentier Coastal
Très difficile; sentier linéaire d’une longueur de 65 km (40 mi); durée totale de 5 à 7 jours.

Plusieurs points d’accès permettent de choisir des randonnées pédestres ou des excursions en canot d’un ou plusieurs jours en bordure du littoral. On retrouve des points d’accès : à la baie Agawa, à l’anse Sinclair, à l’anse Katherine à la rivière Coldwater, au sentier du lac Orphan et sur la route Gargantua. Nous recommandons l’utilisation de la carte du parc pour les personnes qui effectuent des randonnées le long du littoral.

Ce sentier est le plus difficile et exigeant du parc provincial du lac Supérieur. Il traverse les hautes falaises et les plages de galets du lac Supérieur. Il relie la baie Agawa à l’anse Chalfant.

Le sentier monte et descend sur les falaises et affleurements rocheux et traverse des plages de rochers et de bois flotté. Veuillez faire preuve d’une grande prudence lorsque vous effectuez une randonnée sur ce terrain difficile. Les rochers peuvent être très glissants, particulièrement lorsqu’ils sont mouillés par la rosée, la brume ou la pluie. Des arbres renversés par le vent peuvent obstruer le sentier. 

L’entrée du sentier dans les zones boisées est balisée par un symbole bleu en forme de losange. Des cairns balisent les sections exposées. Le sentier ceinture habituellement le trait de côte. Si vous perdez le sentier, continuez le long du rivage et vous finirez par le retrouver.

Gargantua est le principal point d’accès au sentier Coastal. La route de gravier de 14 km (8,7 milles) qui sépare la route 17 du stationnement situé près du lac Supérieur est difficile, il faut donc compter 45 minutes.

Gargantua nord :
De Gargantua à la baie Warp : 5 km (3.1 mi) 
De la baie Warp à Devil’s Chair : 2  km (1,2 mi)
De Gargantua à l’anse Chalfant : 7 km (4,3 mi)
(Remarque : les distances ci-dessus ne sont que dans un sens; le retour au havre Gargantua se fait par le même chemin.)

Gargantua sud :
De Gargantua au sentier du lac Orphan : 20 km (12,4 mi)
Du lac Orphan à l’anse Katherine : 11 km (6,8 mi)
De l’anse Katherine à l’anse Sinclair : 14 km (8,7 mi)
De l’anse Sinclair à la baie Agawa : 10 km (6,2 mi)

Au sud de Gargantua, le sentier Coastal est très difficile et exigeant. Entre Gargantua et l’anse Rhyolite, le sentier s’élève sur plus de 80 mètres (260 pi) pour donner une vue spectaculaire sur le lac.

Plus qu’ailleurs, le profil géologique du parc est remarquable sur le rivage, où les vagues ont exposé la roche. Les anses Rhyolite et Beatty sont particulièrement intéressantes. En route, on trouve des plages de sable et de galets abritées qui sont idéales pour le camping.

Ces aires de l’arrière-pays sont offertes selon l’ordre d’arrivée. Les randonneurs et canoteurs partagent les aires de camping le long du rivage.

Pour obtenir de l’information sur les services de navettes, veuillez consulter le site www.lakesuperiorpark.ca ou communiquez avec le personnel du parc.

Chasse

La chasse à l’orignal, à la grouse et au lièvre est permise dans certaines parties du parc. La chasse est permise uniquement à l’est de la route 17 et au nord des limites sud des comptés de Grimacombe et de Broome.

Sensibilisation au patrimoine naturel

Le centre d’accueil de la baie Agawa offre des activités d’interprétation de la nature et organise des événements spéciaux dans le cadre du programme d’éducation sur le patrimoine naturel. Durant l’été, le personnel du parc organise des activités en soirée, des randonnées guidées, des activités réservées aux enfants, des événements spéciaux et des conférences. Les guides vous accompagnent au rocher Agawa pendant les mois de juillet et d’août. Consultez les babillards du parc pour de l’information sur les activités et événements.

Natation

Les trois terrains de camping (Agawa Bay, Crescent Lake et Rabbit Blanket Lake) sont chacun dotés d’une plage, de même que les aires de fréquentation de jour de l’anse Katherine et de la baie Old Woman. Les eaux du lac Supérieur sont particulièrement froides au début de l’été. Les eaux des baies peu profondes sont plus propices à la baignade lors des périodes de grandes chaleurs estivales. Les eaux des plans d’eau intérieurs sont plus agréables.

Activités hivernales

Il n’y a ni installations hivernales ni services. Le centre d’accueil, les terrains de camping et les chemins du parc (p. ex., Mijinemungshing et Gargantua) sont fermés par des barrières. Les visiteurs peuvent toutefois faire du ski, de la raquette et de la pêche sur glace. Les motoneiges sont autorisées uniquement sur le chemin Frater pour joindre la voie ferrée Algoma Centre. La réglementation du parc sur les appâts vivants, ainsi que les canettes et bouteilles est en vigueur en hiver.