Raton laveur

Quels types d’animaux sauvages puis-je observer à Parcs Ontario?

Si vous êtes nouveau à Parcs Ontario, les animaux qui ont élu domicile dans nos parcs peuvent vous rendre un peu nerveux.

Nombre d’entre nous vivent en ville ou en banlieue, interagissent peu avec la faune et ne savent donc pas comment réagir ou se comporter face à celle-ci. Nous voulons que votre expérience dans les parcs soit agréable et sûre, tant pour vous que pour les animaux sauvages qui y vivent.

Aujourd’hui, nous allons aborder les sujets suivants :

  • les types de créatures que vous pourriez rencontrer dans les parcs de l’Ontario
  • quelques conseils simples pour éviter les interactions négatives avec les animaux sauvages

1. Entreposez correctement les attractifs d’animaux sauvages – c’est la loi!

Qu’entend-on par « attractifs d’animaux sauvages »? Ce sont des articles odorants qui peuvent attirer des animaux, par exemple :

  • nourriture humaine
  • graines pour oiseaux
  • articles de toilette, comme savon et dentifrice
  • ordures
  • toute autre chose odorante susceptible d’attirer des animaux sauvages.

De nombreux animaux ont un nez puissant. Ils peuvent sentir de loin la nourriture et d’autres attractifs.

Pour les empêcher de se laisser guider par leur nez, entreposez correctement tous les attractifs d’animaux sauvages potentiels. Enfermez-les dans le coffre de votre véhicule (ou à l’intérieur avec les vitres fermées), ou utilisez les contenants à l’épreuve des animaux que certains parcs mettent à la disposition des usagers.

Demandez de l’aide à notre personnel… il sera ravi de répondre aux questions et d’offrir des conseils. Et n’oubliez pas, un mauvais entreposage vous rend passible d’une amende.

2. Ne nourrissez pas les animaux sauvages

Avez-vous entendu parler du Vieil homme d’Algonquin?

Un renard et sa compagne vivaient près d’une route à forte circulation. Des visiteurs peu scrupuleux du parc leur jetaient de la nourriture, à lui et à sa famille, et prenaient une photo pour montrer à leurs amis.

Ce qu’ils ignoraient, c’est la douleur et la souffrance qu’ils infligeaient en nourrissant les animaux sauvages. Comme les renards avaient l’habitude d’être nourris près de la route, ils risquaient davantage d’être heurtés par un véhicule. Les routes sont extrêmement dangereuses pour les animaux sauvages.

Renard

Le Vieil homme d’Algonquin et sa compagne eurent de nombreux descendants qui ont été tués sur la route. Le Vieil homme lui-même a fini par être heurté, souffrant de blessures fatales, tout comme sa compagne et sa progéniture.

Cela ne serait jamais arrivé si les visiteurs n’avaient pas nourri ces animaux. Laissez les animaux sauvages être sauvages ; ne les nourrissez jamais.

3. Donnez aux animaux sauvages leur espace (et en quantité!)

Il y a de fortes chances que vous aperceviez des animaux sauvages lors de votre visite dans un parc provincial. C’est merveilleux, et cela peut être très enthousiasmant!

Mais, de grâce, laissez-leur de l’espace et admirez-les à distance.

La quantité d’espace dépend de l’animal. Plus il est gros, plus vous devez lui donner de l’espace.

Orignal

Le fait de s’approcher de ces animaux peut les stresser, même si vous ne décelez pas de signes de stress lorsque vous vous approchez et essayez d’interagir.

En fuyant à votre approche, ils gaspillent une énergie précieuse pour s’échapper, au lieu de l’utiliser pour se développer, s’occuper des petits ou accumuler de la graisse en vue du long hiver prochain.

Soyez prudents, et n’oubliez pas vos jumelles pour pouvoir observer à bonne distance.

4. Tenez les chiens en laisse

Femme flattant un chien

La visite d’un parc peut sembler être une excellente occasion de laisser votre chien en liberté, mais celui-ci est un dangereux prédateur pour les habitants de la forêt.

Même les chiens les mieux dressés peuvent ne pas obéir à leur maître lorsqu’ils sont confrontés à un stimulus tel qu’un animal sauvage fuyant à la course.

De nombreux animaux sauvages se défendront s’ils sont approchés par un chien, mettant ainsi votre animal de compagnie en danger.

Les chiens doivent toujours être tenus en laisse à une distance maximale de 2 m dans les parcs provinciaux. Il en va de la sécurité des animaux sauvages qui habitent le parc, de la vôtre et de celle de votre animal de compagnie bien-aimé.

Quel genre d’animaux sauvages pouvez-vous observer dans nos parcs?

Serpents

L’Ontario abrite 17 espèces de serpents. Ils se nourrissent d’insectes, de petits rongeurs, d’œufs et d’amphibiens comme les grenouilles et les crapauds.

Couleuvre mince

La plupart des serpents sont totalement inoffensifs pour les humains. Les serpents sont timides et évitent généralement les humains à tout prix.

Écureuils et tamias

Ces rongeurs communs sont présents partout en Ontario.

Tamia

Ces petites créatures peuvent devenir très obstinées lorsqu’elles sont nourries intentionnellement. Quelques cacahuètes peuvent transformer un tamia en intrus qui chaparde votre nourriture alors que vous avez le dos tourné! De grâce, ne les nourrissez pas.

Ratons laveurs

Célèbres pour leur masque noir et leur queue annelée, les ratons laveurs sont présents dans la plupart des parcs provinciaux. Intelligents et adaptables, les ratons laveurs peuvent être attirés dans les emplacements de camping par des sources de nourriture mal entreposées, comme le contenu de votre glacière ou les déchets.

Raton laveur

Gardez vos distances et veillez à ce que votre zone naturelle soit exempte d’attractifs. Si vous avez de la chance, vous apercevrez peut-être un raton laveur en train de pêcher dans un lac ou un cours d’eau pour y trouver l’un de ses repas préférés : les écrevisses!

Moufettes

Ces rongeurs, dont la puanteur est bien connue, utilisent leur odeur comme mécanisme de défense lorsqu’ils sont harcelés ou menacés.

Moufette

Quiconque a senti leur odeur pestilentielle sait qu’il ne faut pas s’approcher de ces rongeurs à rayures noires et blanches. Les moufettes sont omnivores et se nourrissent d’une variété de plantes, de petits animaux et d’insectes.

Laissez de l’espace aux moufettes et n’essayez jamais de les approcher! Si vous êtes aspergé, c’est sans danger, mais vous allez sentir mauvais pendant des jours!

Ours

L’ours est l’animal que la plupart des gens craignent de rencontrer en forêt, mais saviez-vous que les ours ont tout aussi peur des gens que nous de lui?

Les ours sont généralement timides et discrets. Ils évitent généralement les gens.

Ours noir

Il est rare que nos visiteurs puissent apercevoir cette majestueuse créature de la forêt. Si vous explorez le pays des ours, sachez comment réagir en cas de rencontre.

Faites des randonnées en groupe. Un groupe de trois personnes ou plus ne verra presque jamais d’ours, car les randonneurs font du bruit et les ours les évitent activement. Si vous rencontrez un ours et qu’il est bruyant – il souffle, gémit, fait claquer ses mâchoires – il vous fait simplement savoir que vous êtes trop près et que vous devez vous éloigner.

Si vous voyez un ours, reculez lentement tout en le gardant à l’œil et attendez qu’il parte. Si l’ours ne part pas ou s’approche de vous, arrêtez-vous, levez les bras pour paraître grand, lancez des objets et criez après l’ours.

Ours noir

Si un ours est dans un arbre, ignorez-le.

Ne courez pas, ne grimpez pas dans un arbre, n’approchez pas de l’ours ou ne tentez pas de le nourrir. Consultez www.ontario.ca/attentionours pour en savoir plus sur ces formidables mammifères.

Loups et coyotes

Les loups et les coyotes sont presque impossibles à distinguer pour un œil non averti.

Les loups sont plus discrets que les coyotes et vivent dans de vastes étendues sauvages. Il est plus rare de les voir.

Les coyotes, contrairement aux loups, sont très enclins à survivre dans les environnements urbains.

Loup

Réagissez face à un canidé sauvage comme face à un ours : arrêtez-vous, reculez lentement et attendez qu’il parte. S’ils s’approchent de vous, agissez en vous faisant grand, bruyamment, avec agressivité. Ne vous retournez jamais et ne courez pas, et ne les fixez pas dans les yeux.

Avez-vous d’autres questions sur la faune dans les parcs de l’Ontario?

Si vous vous sentez toujours nerveux ou incertain au sujet des animaux dans les parcs de l’Ontario, envoyez-nous vos questions ou informez-vous auprès du personnel du parc à votre arrivée.

Et n’oubliez pas, en tenant votre espace extérieur propre et tous les attractifs d’animaux sauvages hors de leur portée, vous réduirez les risques de rencontre avec l’un d’eux.