Fleurs sauvages du printemps

10 signes du printemps à Parcs Ontario

Le printemps est arrivé à Parcs Ontario!

Le soleil brille, les oiseaux gazouillent, et les jours de neige et de giboulée sont, on l’espère, révolus. Pendant que la neige fond et que vous voyez et entendez les signes du temps chaud à venir, laissez-vous enivrer par les délices sensoriels du printemps dans nos parcs provinciaux.

Vous savez que c’est le printemps à Parcs Ontario lorsque…

Vous voyez un orignal 

Orignal

Les orignaux sont en déficit sodique à la fin de l’hiver. Le ruissellement printanier et le sel provenant de l’entretien des autoroutes l’hiver forment des bassins de minéraux dans les fossés en bordure de la route, et les orignaux adorent s’y alimenter.

Le parc provincial Algonquin le long de l’autoroute 60 est l’un des meilleurs parcs où épier les orignaux au début du printemps. Veuillez toutefois conduire prudemment et ne pas vous arrêter sur l’autoroute pour voir un orignal.

Vous entendez des hiboux 

Hibou

À la mi-mars, les grands-ducs d’Amérique ont donné naissance à leurs jeunes, et les petits-ducs maculés se reproduisent.

Le cri du grand-duc d’Amérique peut sembler familier à quiconque a déjà campé dans les parcs de l’Ontario – hou hou hou-hou. Le cri du petit-duc maculé est différent – il ressemble davantage à un roulement aigu de R avec le bout de la langue.

Vous voyez des morios

Collage de papillons

Même avant la fonte de la neige, de grands papillons noirs aux ailes suffusées de jaune pâle parcourent les forêts de l’Ontario par temps ensoleillé. Ce sont des morios.

Les papillons hivernent au stade adulte à l’intérieur d’arbres morts. Au printemps, les papillons émergent par temps doux, à la recherche de sève à boire.

Vous repérez des collemboles

Collage de collemboles

Les collemboles sont de minuscules insectes ayant une protéine antigel naturelle qui leur donne un nombril étrange et collant, et qui ont la capacité de catapulter leur corps loin du danger.

Au début du printemps, ils fourmillent et ressemblent à de la poudre noire sur les plaques de neige et le bois mort.

Vous entendez des rainettes crucifères

Collage de rainettes crucifères
Photo : Joe Crowley

Écoutez pour entendre les rainettes crucifères les soirs d’avril plus doux. Ces grenouilles minuscules sont les seules en Ontario à porter une marque plus sombre en forme de X sur leur dos.

Vous voyez la sève couler

Une enfant près d’un seau à sève d’érable

Les érables à sucre tirent leur nom de la sève sucrée qu’ils produisent. Au festival du sirop d’érable du parc provincial Bronte Creek, des membres du personnel costumés montrent la fabrication artisanale du sirop d’érable, du sucre d’érable et de la tire dans la neige.

Le festival a lieu les fins de semaine de mars et durant la relâche du mois de mars.

Vous entendez le chant des mésanges

Mésange

Le chant est un signe évident que les mésanges à tête noire commencent à établir des territoires et forment des couples pour la période de reproduction, du début à la mi-avril (si les conditions le permettent). Ce cri du printemps n’est pas le chant familier « qui-es-tu-tu-tu ».

Écoutez le chant de la mésange ici.

Vous voyez le retour des cygnes siffleurs

Cygnes siffleurs

Les cygnes siffleurs migrateurs font des arrêts dans les parcs provinciaux le long des lacs Huron, Érié et Ontario. La tourbière Thedford Bog située sur les rives du lac Huron, à côté du parc provincial Pinery, est l’un des sites les plus impressionnants.

Chaque mois de mars, 80 000 cygnes siffleurs se reposent ici en cours de route vers leurs aires de reproduction dans l’Arctique.

Vous voyez des bourgeons dans les arbres

Collage d’arbres qui bourgeonnent

C’est impossible de ne pas remarquer les nouveaux bourgeons des arbres pendant une randonnée au printemps. Les bourgeons se développent et grossissent avant de devenir des feuilles.

Les bourgeons du frêne ressemblent à des pépites de chocolat! Les bouleaux jaunes ont de jolis bourgeons en deux tons, les bourgeons du hêtre sont longs et élégants, et les bourgeons du caryer cordyforme sont remarquables par leur couleur distincte du soufre.

Vous voyez des excursions nautiques après la fonte des glaces

Photo de la fonte des glaces
Photo : Pourvoyeurs du parc provincial Algonquin

Les excursions nautiques effectuées par des pagayeurs expérimentés après la fonte des glaces sont un rite de passage printanier dans les parcs de l’Ontario.

Bien que la sécurité sur l’eau soit primordiale, particulièrement au printemps, les hauts niveaux d’eau permettent aux pagayeurs expérimentés d’explorer des zones du parc qui ne sont pas accessibles par canot ou kayak durant les mois d’été. Partout en Ontario, d’innombrables pourvoyeurs affichent chaque printemps sur leurs sites Web des « alertes » de disparition des glaces afin que les pagayeurs sachent quand se lancer sur les cours d’eau.

Avez-vous vu l’un ou l’autre de ces signes du printemps? Envoyez-nous des photos sur les médias sociaux