Écureuils à vendre : l’incroyable histoire des écureuils à Rondeau

Le billet d’aujourd’hui provient de Jess Matthews, naturaliste en chef au parc provincial Rondeau.

Il y a cent ans, nous en savions peu sur la gestion des parcs.

L’idée de maintenir l’intégrité écologique est relativement nouvelle. Les premiers parcs de l’Ontario ont été créés principalement à des fins récréatives et touristiques.

La première moitié du 20e siècle, la faune était souvent considérée comme une attraction touristique ou une nuisance. On comprenait mal comment les maladies animales se propageaient, ou comment les populations locales s’adaptaient à leurs milieux de vie.

Étant donné que les gestionnaires des parcs n’étaient pas informés de la situation, certains animaux se sont retrouvés dans des caisses et expédiés loin de leurs habitats.

Telle est l’histoire des écureuils du parc provincial Rondeau qui, grâce à leur manteau à la mode, ont voyagé jusqu’à la pelouse de la Maison-Blanche.

Continuer la lecture de Écureuils à vendre : l’incroyable histoire des écureuils à Rondeau

Découvrez l’histoire de l’Ontario grâce à l’itinéraire routier du Nord d’Algonquin

Vous prévoyez une aventure à l’échelle de la province? Consultez les itinéraires routiers de Parcs Ontario.

Cet itinéraire vous vous mènera à quelques-uns des joyaux cachés du réseau de Parcs Ontario. Vous vous arrêterez dans des parcs contenant certains des volets les plus riches de l’histoire que l’Ontario a à offrir.

Continuer la lecture de Découvrez l’histoire de l’Ontario grâce à l’itinéraire routier du Nord d’Algonquin

Le castor, architecte de la biodiversité

Le billet d’aujourd’hui a été rédigé par Dave Sproule, spécialiste des programmes éducatifs du patrimoine naturel. 

Nous savons tous que le castor est industrieux. Il se construit des barrages, des canaux et de solides abris appelés huttes, qui sont chauds en hiver. Il répare tous ces barrages et accumule assez de nourriture pour survivre aux longs hivers du nord.

Nous savons que l’environnement canadien convient bien au castor. Celui-ci est amphibie – davantage chez lui dans l’eau que sur terre – avec ses pieds postérieurs palmés, ses narines obturables, une troisième paupière, transparente, qui protège l’œil lorsqu’il est sous l’eau, et une grosse queue plate qui lui sert de gouvernail quand il nage.

Toutefois, la principale raison de célébrer le castor c’est qu’il a construit le Canada, et façonné son paysage à la fois historique et écologique.

Continuer la lecture de Le castor, architecte de la biodiversité

Les yeux vers Mars

Saviez-vous que nous pouvons observer les détails de la surface de Mars même avec un petit télescope?

Durant la plus grande partie du mois d’octobre 2020, Mars se lève au coucher du soleil et se couche au lever du soleil. Nettement rosâtre, il s’agit actuellement (après le soleil et la lune) de l’objet le plus brillant dans le ciel!

L’orbite de Mars est pour ainsi dire elliptique (en forme d’œuf), ce qui signifie que tous les deux ans environ, la planète se rapproche de la Terre et paraît à la fois plus lumineuse et plus grande vue à travers un télescope.

Certaines de ces approches rapprochées sont mieux que d’autres. Cette année, le 6 octobre, Mars est plus près de nous qu’elle ne le sera au cours des 15 prochaines années. Alors, sortez pour observer les planètes dans l’air vif de l’automne!

Continuer la lecture de Les yeux vers Mars