COVID-19 : Obtenez les dernières mises à jour au sujet de Parcs Ontario et COVID-19.
Ontario Parks

Médias touristiques et industrie du tourisme

Information de base

Nous sommes le plus grand fournisseur d’activités récréatives en plein air en Ontario (Canada).

  • plus de 11 millions de visites de personnes des quatre coins du globe, qui sont venues s’adonner aux activités suivantes :
    • camping
    • séjour dans une yourte, une cabane ou un autre hébergement avec toiture
    • baignade
    • pique-nique
    • randonnée pédestre
    • vélo/vélo à pneus surdimensionnés
    • vélo sur des sentiers
    • longue randonnée
    • pagayage en arrière-pays
    • détente sur une longue plage de sable ou le long d’une rivière pittoresque
    • canotage/kayak/planche à pagaie/voile/navigation de plaisance
    • observation des oiseaux
    • pêche
    • ski de fond
    • raquette
    • patinage
    • observation/photographie de la faune
  • 8 % de la masse terrestre de l’Ontario, soit 82 000 km2 – un territoire plus vaste que la Nouvelle-Écosse et l’Île-du-Prince-Édouard ensemble.
  • Plus de 330 parcs de Parcs Ontario, dont plus de 100 offrent du camping et des installations pour les visiteurs.
  • Plus de 19 000 emplacements de camping accessibles en voiture et plus de 8 000 emplacements de camping dans l’arrière-pays/la nature sauvage.

Programmes exclusifs

Santé des parcs, santé des populations - Parcs Ontario cherche à accroître la sensibilisation aux bienfaits sur la santé que les gens ressentent lorsqu’ils passent du temps dans la nature. Chaque année, le troisième vendredi de juillet, les parcs dans l’ensemble de la province offrent des activités et des événements gratuits pour encourager les gens à bien profiter de la nature.

Apprendre à camper – Plus de 25 000 personnes ont connu le plaisir d’apprendre à camper en tout confort et en toute sécurité dans le cadre de notre programme primé « Apprendre à camper ». Le programme propose des tutoriels vidéo en ligne, des ateliers virtuels et des conseils et astuces.

Service de prêt de VFI – Les activités aquatiques font partie intégrante des plaisirs de l’été à Parcs Ontario. Nous voulons que tous les visiteurs vivent une expérience sécuritaire et agréable. Les campeurs peuvent visiter l’un des 67 parcs participants et emprunter gratuitement un gilet de sauvetage.

Programme TackleShare – L’Ontario Federation of Anglers and Hunters, qui est parrainée par Ontario Power Generation, nous offre le programme TackleShare qui permet aux visiteurs d’emprunter gratuitement de l’équipement de pêche dans plus de 55 parcs.

10 principaux parcs prov. visités l’été (statistiques de 2017)
  1. Wasaga Beach
  2. Algonquin
  3. Sandbanks
  4. Pinery
  5. Sibbald Point
  6. Killbear
  7. Bronte Creek
  8. Arrowhead
  9. Bon Echo
  10. Presqu'ile
10 principaux parcs prov. visités l’hiver (statistiques de 2017)
  1. Arrowhead
  2. Bronte Creek
  3. Algonquin
  4. Pinery
  5. Kakabeka Falls
  6. MacGregor Point
  7. Rondeau
  8. Sibbald Point
  9. Presqu'ile
  10. Darlington

Notre organisation

Notre vision :

Un réseau exceptionnel de parcs provinciaux qui incite les gens à découvrir, profiter, apprécier et protéger pour toujours.

Notre mission :

Protéger les éléments d’importance provinciale du paysage naturel et culturel de l’Ontario et maintenir la biodiversité, tout en offrant des possibilités d’inspiration, de sensibilisation, de santé et de loisirs; l’objectif est que ces territoires soient gérés pour préserver l’intégrité écologique et protégés pour les générations futures.

L’intégrité écologique

Un élément important du mandat de Parcs Ontario est de préserver l’intégrité écologique du réseau de parcs. Apprenez-en davantage à www.ontarioparks.com/ecologicalintegrity/fr.

Objectifs :

  • Protection : Protéger de façon permanente les écosystèmes représentatifs, la biodiversité et les éléments du patrimoine naturel et culturel de l’Ontario d’importance provinciale, et gérer ces zones de façon à assurer le maintien de l'intégrité écologique.
  • Loisirs : Offrir des possibilités de loisirs en plein air écologiquement durables et favoriser les retombées économiques connexes.
  • Sensibilisation : Offrir aux résidents de l’Ontario et aux visiteurs des possibilités d’accroître leurs connaissances et leur appréciation du patrimoine naturel et culturel de l’Ontario.
  • Sciences : Faciliter la recherche scientifique et contribuer à la surveillance des changements écologiques sur l’ensemble du territoire.

Notre histoire

La longue et riche histoire du réseau de Parcs Ontario commence en 1893 avec la création du parc Algonquin, à l’origine créé pour protéger les intérêts de l’industrie forestière et empêcher que des gens s’y établissent, et pour protéger le cours supérieur de plusieurs cours d’eau. La gestion et la création des parcs provinciaux sont confiées au ministère des Terres et des Forêts en 1954. Débute alors une période de création accélérée de parcs, leur nombre se multipliant par neuf au cours des six années suivantes.

L’histoire des parcs provinciaux de l’Ontario couvre plus de 125 ans. En voici quelques jalons importants.

  • 1893 - Création du parc Algonquin comme parc public et réserve forestière, réserve de chasse et pêche, station climatique et terrains d’attractions.
  • 1894 - Rondeau devient le deuxième parc provincial de l’Ontario.
  • 1913 - Le Parks Act mets de côté des terres ne convenant pas à l’agriculture ou au peuplement.
  • 1954 - L’Ontario ne compte toujours que 7 parcs provinciaux, Algonquin, Quetico, Long Point, Rondeau, Presqu'ile, Lac Superieur et Sibley (aujourd’hui Sleeping Giant). Une division des parcs est créée au sein du ministère des Terres et des Forêts. C’est le début d’un nouveau programme dynamique pour créer davantage de parcs, principalement le long des Grands Lacs ainsi que des routes touristiques du Nord.
  • 1960 - L’Ontario compte maintenant 45 parcs provinciaux accueillant plus de 5 millions de visiteurs chaque année.
  • 1967 - L’Ontario met en œuvre une nouvelle politique divisant les parcs en catégories ou classes spécifiques, les regroupant en fonction d’utilisations compatibles.
  • 1970 - Création du parc Polar Bear, le plus vaste de l’Ontario avec ses 24 000 kilomètres carrés.
  • 1978 - Approbation par le Cabinet des politiques de planification et de gestion des parcs provinciaux de l’Ontario. Ces politiques sont à la base du premier modèle de planification de réseaux de parc au monde.
  • 1983 - Le nouveau système d’aménagement du territoire donne lieu à la désignation de 155 nouveaux parcs.
  • 1985 - Il existe maintenant 212 parcs en Ontario, totalisant 5,5 millions d’hectares.
  • 1993 - L’Ontario célèbre le centenaire du réseau de parcs provinciaux ainsi que le 100e anniversaire de la création du parc Algonquin.
  • 1996 - Le réseau de parcs provinciaux adopte un nouveau modèle d’entreprise au sein duquel les revenus générés par les parcs peuvent être réinvestis dans le réseau de parcs. Cela est symbolisé par une nouvelle appellation, Parcs Ontario, et une nouvelle identité visuelle.
  • 1996 - Parcs Ontario s’associe avec Conservation de la nature Canada pour créer Héritage 2000, un programme visant à protéger des espaces naturels importants. En vertu de cette entente, ce sont plus 11 000 hectares qui sont protégés.
  • 1999 - Annonce de la création de Patrimoine vital de l’Ontario (PVO). Cette stratégie d’utilisation du territoire crée 378 nouvelles aires protégées, notamment 61 nouveaux parcs et 45 ajouts à des parcs existants. PVO protégera environ 2,4 millions d’hectares de territoire, y compris plus de 900 000 hectares ajoutés au réseau de parcs provinciaux.
  • 2007 - La nouvelle Loi sur les parcs provinciaux et les réserves de conservation est adoptée. Il s’agit de la première mise à jour de la législation sur les parcs depuis 1954, et elle renforce singulièrement le cadre législatif encadrant la gestion du réseau d’aires protégées en Ontario.
  • 2009 - L’Ontario compte maintenant 328 parcs provinciaux totalisant 7,9 millions d’hectares – environ 9 pour cent du territoire de la province.
  • 2011 – Six nouvelles aires protégées ont été établies dans le nord-ouest de l’Ontario en vertu de la Loi sur les parcs provinciaux et les réserves de conservation, cinq d’entre elles dans le cadre de la nouvelle stratégie approuvée d’utilisation du territoire pour la forêt Whitefeather (Conserver les terres 2006). La gestion prévisionnelle s’effectue en partenariat avec la Première Nation Pikangikum.
  • 2011 – Lancement du programme Apprendre à camper qui existe actuellement dans 9 parcs provinciaux de l’Ontario. Il a été une inspiration pour des milliers de personnes et leur a fait aimer le camping dans les parcs de l’Ontario et ailleurs.
  • 2012 – Un nouveau centre d’accueil est édifié dans le parc provincial Wasaga Beach pour célébrer le bicentenaire de la guerre de 1812 et le naufrage du NSM Nancy.
  • 2014 - Ajout de cinq nouveaux parcs au réseau de parcs de l’Ontario, notamment sur l’île Manitoulin ainsi que dans le Sud-Est et le Sud-Ouest de l’Ontario.
  • 2014 - 50e anniversaire des parcs provinciaux Killarney et Pinery.
  • 2015 – Parcs Ontario lance « Santé des parcs, santé des populations ». En partenariat avec de nombreuses organisations du milieu de la santé, cette initiative soutient un mouvement mondial visant à promouvoir et comprendre le lien entre un environnement sain et une société en santé.
  • 2018 - 125e anniversaire du réseau de Parcs l’Ontario.
  • 2019 – Parcs Ontario célèbre le 75e anniversaire de ses programmes de sensibilisation à la nature dans les parcs provinciaux.

Classification des Parcs Provinciaux

Parcs Ontario utilise un système de classification pour répartir les parcs provinciaux dans les catégories suivantes :

  1. Parcs de loisirs - ils offrent généralement de belles plages, de nombreux terrains de camping et une foule de possibilités de loisirs de plein air. La plupart des parcs de loisirs offrent des services pouvant comprendre des toilettes et des douches, des buanderies, des programmes d’interprétation, des terrains de jeux, des installations de mise à l’eau pour les embarcations, des sentiers de randonnée pédestre et des tables de pique-nique (Wasaga Beach, Sibbald Point).
  2. Parcs du patrimoine naturel – ils protègent des éléments du patrimoine culturel de l’Ontario se trouvant à l’air libre, pour leur valeur intrinsèque et pour permettre l’interprétation, l’éducation et la recherche (p. ex., le parc Petroglyphs).
  3. Parcs naturels - ils protègent des paysages récréatifs exceptionnels, représentatifs de certains écosystèmes et d’éléments du patrimoine culturel et naturel de l’Ontario. Ils offrent également une riche expérience récréative et éducative (Algonquin, Lac Supérieur, Frontenac, Sandbanks).
  4. Réserves naturelles - elles protègent des écosystèmes représentatifs et des éléments du patrimoine naturel de l’Ontario d’importance provinciale – notamment des habitats naturels et des formes de relief particulières — pour leur valeur intrinsèque, pour permettre la recherche et maintenir la biodiversité.
  5. Parcs de voies navigables - ils protègent des voies navigables de loisirs, des écosystèmes représentatifs terrestres et aquatiques et des éléments naturels et culturels connexes, afin d’offrir une riche expérience récréative et éducative (p. ex., Missinaibi, Rivière des Français).
  6. Parcs sauvages - ce sont de vastes zones où la nature est inviolée. Habituellement, il n’est pas permis de s’y déplacer en véhicule motorisé (sauf si les règlements le permettent). Ici les visiteurs s’adonnent à des activités de loisir à faible impact sur l’environnement afin de vivre des défis personnels, de faire l’expérience de la solitude et de communier avec la nature (p. ex., Polar Bear, Quetico, Killarney).