Wabakimi : la terre des fantômes gris

Le billet d’aujourd’hui provient de Shannon Walshe, biologiste au parc provincial Wabakimi.

Je suis certaine que ces curieux animaux, jetant un coup d’œil entre les arbres, nous surveillaient alors que nous passions devant en pagayant.

Nous savons qu’ils existent, mais comme on les voit si rarement, on les appelle les « fantômes gris ».

Le parc provincial Wabakimi abrite la créature insaisissable connue sous le nom de caribou des bois, à l’extrémité la plus au sud de son aire de répartition.

Continuer la lecture de Wabakimi : la terre des fantômes gris

20 ans d’existence des gardes en canot de Wabakimi

Le billet d’aujourd’hui provient d’Alex Campbell, stagiaire d’été au parc provincial Wabakimi.

Le parc provincial Wabakimi – à deux heures et demie de route au nord de Thunder Bay – couvre une superficie supérieure à celle de l’Île-du-Prince-Édouard.

Cette vaste zone de nature sauvage englobe plus de 1 500 km de routes de canotage de choix, avec des portages dont la longueur oscille entre 20 et 1 800 m. Chaque portage est entretenu par un petit groupe de personnes travaillant extrêmement dur : les gardes en canot de Wabakimi.

Continuer la lecture de 20 ans d’existence des gardes en canot de Wabakimi

Une expédition en canot aux quatre points cardinaux

Dans le billet d’aujourd’hui, Conor Mihell saisit l’intemporalité du parc provincial Wabakimi.

Le crissement des pneus de voiture sur le gravier disparaissant au loin est le doux son de la liberté après de nombreuses et longues heures sur la route. Le silence s’enfonce et tout à coup mon épouse Kim et moi sommes seuls et confrontés à la tâche de charger dans notre canot la nourriture et l’équipement pour 24 jours et de partir en expédition pour le lac Little Caribou, en face du parc provincial Wabakimi.

La solitude est à la fois intimidante et palpitante; il y a peu d’endroits où le sentiment est plus intense que dans l’arrière-pays du Nord-Ouest de l’Ontario.

Continuer la lecture de Une expédition en canot aux quatre points cardinaux

Les 10 meilleures raisons de pagayer dans les espaces sauvages du Nord-Ouest

Le billet d’aujourd’hui provient de Barb Rees, spécialiste des programmes éducatifs du patrimoine naturel / du marketing auprès de Parcs Ontario.

Votre défi, si vous acceptez de relever, est de pagayer et de camper au moins trois nuits  consécutives dans chacun des parcs provinciaux Quetico, Wabakimi et Woodland Caribou d’ici le 15 octobre 2019.

Pourquoi? Consultez nos dix meilleures raisons de ne pas manquer les espaces sauvages du Nord-Nord.

Continuer la lecture de Les 10 meilleures raisons de pagayer dans les espaces sauvages du Nord-Ouest