Vivre avec le zhiishiigweg (crotale massasauga) : point de vue des Anichinabés

Le billet d’aujourd’hui provient d’Adam Solomon, stagiaire en relations en matière de projet autochtone, et de Kenton Otterbein, responsable du programme Découverte, au parc provincial Killbear. Adam est membre de la Première Nation Henvey Inlet.

La vue d’un crotale massasauga (zhiishiigweg en anishinaabemowin) peut provoquer diverses émotions allant de la peur à la fascination.

Malheureusement, la peur causée par la désinformation exagérant le danger des morsures des crotales a poussé de nombreuses personnes à tuer ces serpents au cours des 200 dernières années de colonisation européenne dans cette province.

Les Anichinabés ont une vision différente du crotale massasauga.

Continuer la lecture de Vivre avec le zhiishiigweg (crotale massasauga) : point de vue des Anichinabés

Les plus petits serpents de l’Ontario

Le billet d’aujourd’hui nous vient de Shane Smits, interprète principal au parc provincial Rondeau.

Les serpents vous terrifient-ils?

Croyez-vous qu’ils sont tous gros et effrayants?

Eh bien, tout le monde a le droit d’avoir ses propres peurs, mais qu’arrive-t-il si les serpents ne sont pas tels qu’ils apparaissent dans les films?

On croit souvent à tort que les serpents sont des créatures grosses et effrayantes. En réalité, il existe de nombreuses espèces qui sont en fait assez petites et plutôt inoffensives.

Discutons de quelques-unes des plus petites espèces de serpents de l’Ontario, afin d’espérer changer certaines opinions sur les serpents :

Continuer la lecture de Les plus petits serpents de l’Ontario

Onduler vers l’automne : l’hibernation pour les reptiles de l’Ontario

Le billet d’aujourd’hui a été rédigé par Heather Van Den Diepstraten, stagiaire dans le parc provincial Rondeau.

Il n’y a pas que les étudiants et les oiseaux qui migrent cet automne.

Le temps froid approchant, les reptiles se déplacent à travers le parc provincial Rondeau à la recherche d’hibernacula (endroits où des animaux passent l’hiver). Des chercheurs de Wildlife Preservation Canada s’activent à suivre les mouvements des serpents, des tortues et des scinques dans le parc, alors qu’ils se cherchent un bon habitat pour hiberner.

Continuer la lecture de Onduler vers l’automne : l’hibernation pour les reptiles de l’Ontario

Pourquoi les serpents sont-ils si mal compris?

Nos visiteurs nous confient souvent à quel point ils craignent ou détestent les serpents.

L’ophidiophobie, qui désigne une peur intense des serpents, est assurément un trouble légitime, et nous ne jugeons quiconque en est affecté.

De nombreux membres de notre personnel travaillent à surmonter cette peur. Personne ne choisit d’avoir une phobie. Le plein air devrait être un lieu de relaxation et d’épanouissement, et non de crainte constante d’une rencontre fortuite avec une espèce indigène.

Continuer la lecture de Pourquoi les serpents sont-ils si mal compris?