Les roches de Sudbury invitent à la randonnée d’automne!

Septembre est l’un des meilleurs moments de l’année pour sortir dans la nature et faire de la randonnée!

La majeure partie du mois de septembre est encore techniquement l’été. Bien que ce soit généralement plus frais en moyenne qu’en août, il fait encore chaud et souvent sans humidité. Sans compter que les insectes ne sont plus qu’un lointain souvenir!

La région de Sudbury offre de multiples possibilités de sortir et de profiter de la nature alors que l’été tire à sa fin.

Huit parcs provinciaux sont situés à une heure de route de Sudbury, dont six sont ouverts après la fin de semaine prolongée de septembre. Chacun d’eux possède son propre caractère et offre son propre jeu de possibilités récréatives.

Voici une sélection de parcs et de sentiers à envisager si vous vivez, habitez en ville ou campez dans la région de Sudbury en septembre :

Continuer la lecture de Les roches de Sudbury invitent à la randonnée d’automne!

5 raisons de visiter le parc provincial Grundy Lake

Le parc provincial Grundy Lake est un de ces endroits qu’il vous faut découvrir en personne.

Tout est beau sur papier : des lacs pittoresques, des plages de sable, de grandes forêts de pins et de nombreux emplacements de camping.

Mais lorsque vous commencez à explorer, ces caractéristiques prennent vie. C’est un parc qui est plus que la somme de ses parties.

Né d’une roche ardente et sculpté par les glaciers, le parc Grundy Lake offre des paysages magnifiques, notamment des zones humides, des forêts de hautes terres, de vastes landes rocheuses et plusieurs lacs étincelants avec des plages de sable.

Ces caractéristiques invitent les visiteurs du parc à venir l’explorer!

Voici cinq merveilles à voir absolument au parc Grundy Lake :

Continuer la lecture de 5 raisons de visiter le parc provincial Grundy Lake

Les voix de la rivière : explorer le Centre d’accueil de la rivière des Français

Le billet d’aujourd’hui a été rédigé par Dave Sproule, spécialiste des programmes éducatifs du patrimoine naturel dans la Zone du Nord-Est.

Pouvez-vous entendre l’eau parler? Les eaux de la rivière des Français ont de nombreuses voix.

Ces voix ont parcouru la rivière et ont vécu sur ses rives. La rivière des Français a vu passer des personnes et leur culture, et des marchandises, au fil de milliers d’années. Des Autochtones de l’Ontario ont canoté sur cette rivière, laquelle est reliée à des voies navigables qui traversent l’Amérique du Nord dans le cadre d’un réseau commercial transcontinental.

Des marchands français ont été guidés par ces Autochtones à travers les Grands Lacs, et ont créé un empire de la traite des fourrures qui deviendrait plus tard britannique, puis canadien et américain. Plus tard, l’exploitation forestière, la pêche et les loisirs ont remplacé la traite des fourrures sur la rivière.

Des années plus tard, les voix autochtones sont toujours là. Elles sont célébrées au spectaculaire Centre d’accueil de la rivière des Français.

Continuer la lecture de Les voix de la rivière : explorer le Centre d’accueil de la rivière des Français

George Bonga : la vie d’un voyageur

Le billet d’aujourd’hui provient de notre spécialiste du programme Découverte (et passionné d’histoire), Dave Sproule. Source de l’image d’en-tête : Minnesota Historical Society

Il y a plus de 200 ans, George Bonga a pagayé sur les voies de la traite des fourrures dans la région des Grands Lacs.

Il a également fait office de guide de canotage, de traducteur, et finalement de commerçant avec ses propres postes de traite.

En commémoration du Mois de l’histoire des Noirs, évoquons la vie de George Bonga.

Continuer la lecture de George Bonga : la vie d’un voyageur