Comment devenir un détective de la nature en été

Dans le billet d’aujourd’hui, Jessie Pleasance, membre du personnel du programme Découverte au parc provincial Neys, nous aide à acquérir des compétences en matière d’identification.

L’été bat son plein, il est donc temps de rafraîchir vos talents de détective de la nature!

Continuer la lecture de Comment devenir un détective de la nature en été

Leçons de vie tirées en travaillant avec les goglus des prés

Le billet d’aujourd’hui provient de Victoria Reimer, stagiaire d’été au programme Emplois verts du parc provincial Bronte Creek, et amie des oiseaux de partout.

Si vous m’aviez demandé ce qu’était une stagiaire au programme Emplois verts avant de commencer, je ne l’aurais pas su moi-même.

Maintenant, après avoir occupé ce poste, je peux vous dire que c’est une merveilleuse possibilité de tisser des liens étroits avec votre parc. Chaque jour, mon travail me stimule, mais il me donne aussi de nombreuses occasions d’apprendre.

Continuer la lecture de Leçons de vie tirées en travaillant avec les goglus des prés

Une souris, une bête et un spectre : qui utilise l’écopassage de Pinery?

Dans le billet d’aujourd’hui, Alistair MacKenzie, superviseur du programme Découverte au parc provincial Pinery, nous fait part d’une de ses passionnantes nouvelles technologies de conservation : les écopassages.

Je suis extrêmement reconnaissant à l’endroit de mes parents, notamment pour m’avoir initié à la nature dès mon plus jeune âge.

Lorsque ma famille a immigré au Canada, nous avons commencé à explorer l’Ontario et à chercher des occasions d’observer des phénomènes naturels et des espèces sauvages. Très vite, ce comportement nous a conduits au parc provincial Algonquin et nous avons commencé à y faire de fréquents pèlerinages en toutes saisons.

Continuer la lecture de Une souris, une bête et un spectre : qui utilise l’écopassage de Pinery?

Descente de la rivière Pakeshkag dans le parc provincial Grundy Lake

Le billet d’aujourd’hui nous vient de Sonje Bols, ancienne naturaliste au parc provincial Grundy Lake.

Une partie du travail d’un naturaliste de parc consiste à se familiariser avec les merveilles naturelles et culturelles de son parc grâce à l’exploration.

Qu’il s’agisse de marcher dans les tourbières pour attraper et identifier les libellules, de retourner des pierres à la recherche de serpents ou de suivre d’anciennes voies de canotage des Autochtones, les naturalistes ont entrepris d’explorer et observer chaque parcelle de leur parc et être ainsi en mesure de transmettre leur savoir et leur expérience aux visiteurs et aux gestionnaires du parc.

Continuer la lecture de Descente de la rivière Pakeshkag dans le parc provincial Grundy Lake