6 façons d’être le meilleur voisin de parc

Les parcs provinciaux ne sont pas des îles.

En fait, certains d’entre eux le sont. Ce que nous voulons dire, c’est qu’il n’y a pas de mur invisible autour des parcs, limitant leurs relations avec le monde extérieur.

Même si vous ne visitez jamais un parc, vous bénéficiez de la diversité des pollinisateurs qu’il protège, du CO2 qu’il séquestre dans le bois, les racines et la tourbe, ainsi que l’eau propre filtrée par les zones humides protégées.

Les plantes, les animaux, les champignons, les microbes, l’eau et l’air vont et viennent dans les espaces protégés, avec des liens étroits aux niveaux local et mondial.

De la même manière, les événements qui se produisent en dehors des limites des parcs ont une incidence sur les écosystèmes qui s’y trouvent. Ce que vous faites à la maison, au travail ou dans vos loisirs peut avoir un impact sur nos parcs.

Que vous viviez à côté d’un parc ou à 100 km de celui-ci, voici six façons dont vos actions quotidiennes peuvent contribuer à préserver la santé et la biodiversité des parcs et des réserves naturelles :

Continuer la lecture de 6 façons d’être le meilleur voisin de parc

Comment reconnaîtrais-je l’intégrité écologique le cas advenant?

La préservation de l’intégrité écologique est une priorité pour nous tous à Parcs Ontario. En fait, à quoi ressemble l’intégrité écologique? Naturaliste au parc provincial Algonquin, David LeGros explique…

Au début de mes programmes de soirée à Algonquin, je demande souvent au public s’il aime la nature.

En général, de nombreuses personnes lèvent la main, mais il y en a toujours quelques-unes qui s’abstiennent. À celles-ci je dis, « Vous êtes peut-être au mauvais endroit, car Algonquin regorge de nature ». Je sais que ces personnes n’ont peut-être pas prêté attention à ce que je disais ou ont choisi de ne pas participer à mon sondage, mais cela a toujours déclenché un rire de la foule.

Cependant, cela m’a poussé à me demander pourquoi nous allons dans les parcs plutôt que de rester à la maison ou de visiter une grande ville…

Continuer la lecture de Comment reconnaîtrais-je l’intégrité écologique le cas advenant?

Descente de la rivière Pakeshkag dans le parc provincial Grundy Lake

Le billet d’aujourd’hui nous vient de Sonje Bols, ancienne naturaliste au parc provincial Grundy Lake.

Une partie du travail d’un naturaliste de parc consiste à se familiariser avec les merveilles naturelles et culturelles de son parc grâce à l’exploration.

Qu’il s’agisse de marcher dans les tourbières pour attraper et identifier les libellules, de retourner des pierres à la recherche de serpents ou de suivre d’anciennes voies de canotage des Autochtones, les naturalistes ont entrepris d’explorer et observer chaque parcelle de leur parc et être ainsi en mesure de transmettre leur savoir et leur expérience aux visiteurs et aux gestionnaires du parc.

Continuer la lecture de Descente de la rivière Pakeshkag dans le parc provincial Grundy Lake

« Qu’est-ce que c’est que ça? » : #DemandezàunNaturalistePO

Le billet d’aujourd’hui provient de David LeGros, naturaliste de parc auprès du programme Découverte de Parcs Ontario.

« Je n’ai jamais vu ça » fait partie de mes phrases préférées.

Une chose affolante se produit plus vous observez la nature. Plus vous découvrez des choses, plus vous rendez compte que vous n’en savez pas beaucoup. Cela peut être un sentiment intimidant, mais aussi passionnant.

C’est époustouflant.

À répétition.

Continuer la lecture de « Qu’est-ce que c’est que ça? » : #DemandezàunNaturalistePO