Où une pagaie peut-elle vous mener?

Dans le billet d’aujourd’hui, Jess Matthews, naturaliste en chef du parc provincial Rondeau, nous fait remonter dans le temps…

Il fut peut-être un temps où vous utilisiez votre pagaie pour franchir des moutons. À d’autres moments, elle vous tirait tranquillement sur des terres humides immobiles.

Elle est une bouée de sauvetage. Solide, fiable; quelque chose qui ne tombera pas en panne, quel que soit le trajet que vous fassiez.

Mais si nous vous disions qu’une pagaie peut aussi vous faire voyager dans le temps, jusqu’au tout début du réseau des parcs provinciaux? Une époque où les deux seuls directeurs de Parcs Ontario se trouvaient à 600 km l’un de l’autre, et où la correspondance se faisait principalement par lettres.

Seules deux pagaies constituent les éléments concrets de l’histoire qui lie le parc provincial Algonquin et le parc provincial Rondeau par le truchement d’un récit de commencements, d’amitiés et de mariage.

Continuer la lecture de Où une pagaie peut-elle vous mener?

Intentions louables : Des directeurs passés et présents font part de leur point de vue

Ce billet a été rédigé par Warren Verina, directeur adjoint au parc provincial Algonquin.

Arrêtons-nous et remontons 125 ans en arrière (plus ou moins quelques mois).

Imaginez que l’on vous demande d’amasser des provisions, de quitter la trépidante ville de Toronto, et de vous diriger vers le nord pour explorer la nature de ce que l’on connaît maintenant comme le parc provincial Algonquin.

Continuer la lecture de Intentions louables : Des directeurs passés et présents font part de leur point de vue