Ciel nocturne

Les yeux vers le ciel — juillet

Bienvenue à la série « Les yeux vers le ciel » de Parcs Ontario. Cet espace (<– vous voyez ce que nous avons fait là?) couvrira un vaste éventail de sujets astronomiques, et particulièrement ce qu’on peut voir dans les ciels purs de nos parcs provinciaux.

Juillet est enfin là. L’été est le moment idéal pour fuir le bruit et la pollution atmosphérique et lumineuse des grandes zones urbaines, et se diriger vers la paix et la sérénité d’un parc provincial.

En juillet, on peut admirer un certain nombre de magnifiques constellations, à propos desquelles il existe maintes histoires intéressantes.

Voici nos faits saillants astronomiques pour juillet 2021 :

Le soleil

Le 5 juillet, la Terre est à son point le plus éloigné du soleil. On appelle ce point l’« aphélie », qui se trouve en moyenne à cinq millions de kilomètres du point où la Terre est à son plus près du soleil (le « périhélie ») au début de janvier.

Le soleil, bas et étincelant au-dessus d’un lac en forêt, réfléchissant sur l’eau

Tel qu’indiqué dans notre édition de mars, la chaleur estivale s’explique par l’orientation de la Terre; elle n’a rien à avoir avec la distance qui la sépare du soleil.

Heures du lever et du coucher de soleil

Les couchers de soleil tardifs en juillet permettent aux gens d’admirer des couchers de soleil spectaculaires.

1er juillet 15 juillet 31 juillet
Lever du soleil 5 h 38 5 h 49 6 h 07
Mi-journée 13 h 30 13 h 32 13 h 32
Coucher du soleil 21 h 20 21 h 13 20 h 56

La lune

Un quartier de lune haut au-dessus d’un lac en forêt dans un ciel bleuté et rosé avec quelques nuages

La lune captive depuis longtemps les observateurs de tous âges. Voici les phases lunaires de juillet :

phases lunaires de juillet

Dernier quartier : 1er juillet
Dernier croissant : 5 juillet
Nouvelle lune : 10 juillet
Premier croissant : 14 juillet
Premier quartier : 17 juillet
Lune gibeuse croissante : 21 juillet
Pleine lune : 24 juillet
Lune gibeuse décroissante : 27 juillet

Les planètes

Les cieux nocturnes ne permettent pas une bonne observation des planètes en juillet.

Bien que Saturne et Jupiter se lèvent à 22 h 40 et 22 h 30 (respectivement), elles n’atteignent pas les meilleurs moments pour les observer avant 3 h 15 et 4 h 30 (respectivement).

Pluies de météores et satellites

Bien qu’il n’y ait pas de grandes pluies de météores au cours du mois de juillet, comme les Perséides d’août ou les Géminides de décembre, il y a deux pluies de météores plus petites : les Delta aquarides et les Alpha capricornides.

La première pluie de météores culmine le 29 juillet, quelques jours seulement après le premier quartier de lune, et peut présenter jusqu’à 25 météores par heure. La pluie de météores des Alpha capricornides ne présente que cinq météores par heure au maximum, mais on peut l’observer pendant quelques semaines avant et après son point culminant du 29 juillet.

Personne observant les étoiles

Fait intéressant, juillet est la saison des lucioles en Ontario et beaucoup d’observateurs ont cru voir un météore alors qu’en réalité ils ont observé un phénomène naturel beaucoup plus proche, mais tout aussi splendide!

L’observation des météores, particulièrement bonne dans le ciel sombre de nos parcs provinciaux, est l’une des façons les plus agréables de s’initier à l’astronomie. Vous n’avez besoin d’aucun équipement spécial autre que vos yeux!

Une chaise longue, un sac de couchage et un camarade sont les bienvenus pour profiter du spectacle. Si vous regardez nos cartes de constellations, vous pouvez vous pratiquer à connaître les constellations tout en surveillant les météores.

Une pluie de météores se produit lorsque la Terre entre dans le champ de débris d’une comète qui passée depuis longtemps autour du soleil.

Ces petits grains de poussière et de sable, souvent pas plus gros que l’ongle du pouce, se consument en entrant dans la haute atmosphère terrestre (pour de plus amples renseignements, consultez le billet sur les pluies de météores).

Constellations en vedette : les oiseaux d’été

Dans le cadre des constellations en vedette du mois, nous parlerons du Triangle d’été et des constellations de la Lyre, du Cygne, de l’Aigle et du Scorpion.

constellations

Apprenez-en davantage sur ces étoiles et leurs histoires ici.

Ceci complète notre examen du ciel de juillet…

Revenez le mois prochain pour en savoir davantage sur notre galaxie!