Comment les parcs provinciaux se préparent-ils aux feux de forêt?

Vous êtes-vous jamais demandé comment on faisait face aux feux de végétation dans les parcs? La directrice adjointe Anne Young parle d’un récent exercice d’entraînement tenu dans son parc.

Il est 9 h 30. Une fumée épaisse flotte dans l’air.

La base de lutte contre l’incendie du MRNF à Dryden a contacté le parc provincial Aaron pour indiquer qu’il y avait un feu de végétation à l’est du parc. Le vent souffle de l’est; on prévoit que le parc pourrait être touché en début de soirée.

La simulation a débuté…

Vers 11 h 30, la base confirme que le feu de végétation approche du parc. Il est prévu qu’il atteindra le parc vers 16 h 30.

Le parc est approximativement occupé au quart, et il y a un important groupe scolaire en excursion sur la plage ouest.

Incident Command Centre

Le Quartier général de la gestion des feux de Dryden surveille la menace et déploie ses équipes dans le parc. Les responsables de la lutte contre l’incendie du MRNF établissent un centre de commandement en cas d’incident dans le parc et les équipes arrivent. Le commandant des opérations sur le lieu de l’incident (COLI) rencontre le directeur adjoint du parc pour examiner les priorités en matière de sécurité et de protection.

fire crewsLe COLI divise ensuite le parc en trois secteurs et désigne des structures qui doivent être protégées en priorité. Les équipes se dirigent vers leurs secteurs, transportant tout leur équipement pour installer des pompes à eau et étendre des centaines de mètres de tuyaux d’incendie, en vue d’installer des gicleurs dans les porte-gicleurs fixes se trouvant dans les bâtiments.

Avec l’aide du personnel du parc, le COLI redéfinit constamment les priorités. Les visiteurs du parc préparent leurs affaires et sont dirigés vers la sortie du parc. Le personnel du parc continue de travailler avec des organismes de l’extérieur à évacuer les visiteurs en toute sécurité.

Vers 13 h 45, un avion effectue un vol rapide pour réévaluer l’approche du feu, et on détermine que celui-ci progresse beaucoup plus rapidement que prévu à l’origine. C’est vraisemblablement dû aux vents forts ainsi qu’aux chablis dus à des tempêtes récentes qui alimentent maintenant le feu. On estime maintenant que l’incendie atteindra le parc vers 15 h.

On demande à tous les visiteurs encore dans le parc de laisser leurs affaires et de sortir du parc. Le COLI communique avec toutes les équipes. Toutes les pompes fonctionnent, les tuyaux ont été installés, ainsi que les têtes de gicleur.

building with sprinkler

L’arrivée de l’incendie étant imminente, le COLI demande aux équipes de mettre les gicleurs en marche. Ceux-ci fonctionnent et toutes les équipes retournent au centre de commandement en cas d’incident. Les visiteurs ont évacué le parc avec succès et le centre de commandement s’installe en un nouvel endroit hors du parc à l’approche du feu.

Tout le monde est en sécurité, et le personnel du parc peut laisser le feu — et le parc — entre les mains des équipes de lutte contre l’incendie du MRNF.

Cet exercice d’entraînement a eu lieu le 8 juin 2016.

Le parc provincial Aaron est le premier parc du nord-ouest de l’Ontario à participer à une initiative Intelli-feu où les bâtiments ont été équipés de porte-gicleurs permanents fixés.

staff at gatehouse

Les porte-gicleurs étant déjà en place, les équipes du MRNF peuvent placer rapidement les gicleurs pendant un feu de forêt. Une protection “Intelli-feu” des structures permettra non seulement de sauver celles-ci, mais réduira également l’intensité du feu autour des bâtiments mêmes, contribuant à l’extinction du feu.

Le parc provincial Aaron a été choisi comme site pilote pour le programme en raison de la proximité du Quartier général de la gestion des feux de Dryden. Le parc continuera de servir de base d’entraînement pour les équipes de pompiers au sol.

Vous voulez en savoir davantage sur les feux de forêt en Ontario? Suivez @ONForestFires sur Twitter!