Camping d’hiver ou pêche sur glace? Du Nord au Sud, les parcs de l’Ontario ont tout ce qu’il vous faut

Imaginez un couple ayant récemment succombé à l’amour, laissant tomber leur voyage dans le Sud et préférant dormir dans une yourte, dans le nord de l’Ontario, pour faire de la raquette toute la semaine tout en communiant avec la nature.

C’est exactement ce qu’un jeune couple a fait il y a quelques années après avoir décidé de faire du camping d’hiver au parc Windy Lake, au nord de Sudbury. Avec un poêle à bois pour les tenir au chaud au chalet et une bonne dose de soif d’aventure pour les motiver à visiter le parc en raquettes, ils ont eu énormément de plaisir. Et pourquoi pas?

Parc provincial Silent Lake

Continuer la lecture de Camping d’hiver ou pêche sur glace? Du Nord au Sud, les parcs de l’Ontario ont tout ce qu’il vous faut

Les excréments de loup et de caribou offrent des indices essentiels quant à leur migration et leur rétablissement possible

Cet hiver, des scientifiques ratissent l’arrière-pays de l’Ontario, ramassant des échantillons d’excréments de loup et de caribou en espérant que les boulettes riches en ADN leur donnent de précieux indices sur la vie de ces espèces en voie de disparition.

Cette collecte fait partie des efforts continus pour recueillir des données importantes grâce à une méthode beaucoup moins envahissante que le piégeage ou la pose de colliers. Chaque hiver, au cours des quelques dernières années, des scientifiques ont survolé diverses régions de la province en hélicoptère, atterrissant aux endroits où ils avaient aperçu certains types de traces d’animaux. Puis ils suivaient ces traces à pied et ramassaient les excréments chemin faisant. Cette méthode leur permet de recueillir les échantillons dont ils ont besoin sans avoir à effrayer les animaux ou à interagir avec eux.

Continuer la lecture de Les excréments de loup et de caribou offrent des indices essentiels quant à leur migration et leur rétablissement possible

Camping et sérénité – la nature peut atténuer les symptômes des troubles affectifs saisonniers

Alors que les journées hivernales sont courtes et froides et que les nuits glaciales s’allongent, beaucoup d’entre nous sont victimes des blues de l’hiver. Certaines personnes souffrent fortement de ce changement saisonnier et sont donc particulièrement sujettes aux troubles affectifs qui l’accompagnent. Cependant, un séjour dans votre parc préféré pourrait vous aider alléger vos blues.

Continuer la lecture de Camping et sérénité – la nature peut atténuer les symptômes des troubles affectifs saisonniers