Comment respecter les règles d’étiquette s’appliquant aux citrouilles dans les parcs

Le blogue d’aujourd’hui nous vient de Jessica Stillman, coordonnatrice des relations scolaires au parc provincial Bronte Creek. À l’automne, si elle n’est pas dehors avec des élèves en train d’apprendre à connaître les champignons ou comment les animaux se préparent à l’hiver, elle est à l’intérieur en train de préparer une gâterie à la citrouille!

La saison effrayante est à nos portes!

Il est temps pour les toiles d’araignées, les sorcières et les squelettes d’orner nos pelouses et nos porches. Qui n’aime pas admirer la sculpture fantaisiste d’une citrouille d’Halloween, son sourire carnassier éclairé par une flamme vacillante?

Ces décorations hantées et amusantes font partie de l’esprit d’Halloween, mais que deviennent-elles une fois le 1er novembre arrivé?

Continuer la lecture de Comment respecter les règles d’étiquette s’appliquant aux citrouilles dans les parcs

Des « batmobiles » dans le Nord-Ouest!

Le billet d’aujourd’hui a été rédigé par Evan McCaul et Steve Kingston, écologistes de la Zone du Nord-Ouest de Parcs Ontario.

Saviez-vous que les chauves-souris jouent des rôles importants au sein de nos écosystèmes et qu’elles sont uniques du fait qu’elles sont les seuls mammifères à pouvoir vraiment voler?

Toutes les chauves-souris en Ontario sont des prédateurs nocturnes qui se nourrissent principalement d’insectes, tels que des papillons de nuit et des moustiques. Il y a huit espèces différentes de chauves-souris dans l’ensemble de l’Ontario, y compris trois espèces en péril : la petite chauve-souris brune, le vespertilion nordique et la pipistrelle de l’Est.

Continuer la lecture de Des « batmobiles » dans le Nord-Ouest!

6 façons d’être le meilleur voisin de parc

Les parcs provinciaux ne sont pas des îles.

En fait, certains d’entre eux le sont. Ce que nous voulons dire, c’est qu’il n’y a pas de mur invisible autour des parcs, limitant leurs relations avec le monde extérieur.

Même si vous ne visitez jamais un parc, vous bénéficiez de la diversité des pollinisateurs qu’il protège, du CO2 qu’il séquestre dans le bois, les racines et la tourbe, ainsi que l’eau propre filtrée par les zones humides protégées.

Les plantes, les animaux, les champignons, les microbes, l’eau et l’air vont et viennent dans les espaces protégés, avec des liens étroits aux niveaux local et mondial.

De la même manière, les événements qui se produisent en dehors des limites des parcs ont une incidence sur les écosystèmes qui s’y trouvent. Ce que vous faites à la maison, au travail ou dans vos loisirs peut avoir un impact sur nos parcs.

Que vous viviez à côté d’un parc ou à 100 km de celui-ci, voici six façons dont vos actions quotidiennes peuvent contribuer à préserver la santé et la biodiversité des parcs et des réserves naturelles :

Continuer la lecture de 6 façons d’être le meilleur voisin de parc

Les tortues : des survivantes par excellence

Dans le billet d’aujourd’hui, la responsable du programme Découverte Olivia Bennet discute de l’impact des tortues sur le parc provincial Grundy Lake – et vice versa!

Lorsque j’ai commencé à travailler à Grundy Lake, je parlais de tortues avec notre directeur de parc lorsque quelqu’un m’a demandé : « pourquoi vous intéressez-vous tant aux tortues ici? »

La réponse est simple : bien que le parc puisse se vanter de sa population de tortues en bonne santé et d’un habitat de qualité, d’autres régions n’ont pas cette chance.

Ce n’est que le début des raisons pour lesquelles nous devrions tous nous intéresser aux tortues.

Continuer la lecture de Les tortues : des survivantes par excellence