Sarracénie pourpre carnivore trouvée au parc provincial Algonquin

Le billet d’aujourd’hui provient de Samantha Stephens, une photojournaliste spécialisée en sciences et conservation qui a passé l’été dernier en résidence à l’Algonquin Wildlife Research Station.

L’enthousiasme que suscite une découverte est un sentiment que tout le monde a éprouvé. Trouver un nouveau lieu de randonnée pédestre préféré ou ajouter un oiseau observé pour la première fois à sa liste ornithologique sont des exemples familiers pour les amants de la nature.

Pour le naturaliste, la découverte la plus palpitante émane de l’observation d’espèces connues en train d’interagir d’une façon qui n’a jamais été documentée.

C’est ce qui est arrivé à Patrick Moldowan, un étudiant de doctorat de l’Université de Toronto qui dirige une étude à long terme sur les salamandres maculées au parc provincial Algonquin.

Patrick passe ses étés à l’Algonquin Wildlife Research Station, documentant divers aspects des populations de salamandres.

Et c’est ce qui l’a amené à découvrir que les plantes carnivores mangent les bébés salamandres.

Continue reading Sarracénie pourpre carnivore trouvée au parc provincial Algonquin