Descente de la rivière Pakeshkag dans le parc provincial Grundy Lake

Une partie du travail d’un naturaliste de parc consiste à se familiariser avec les merveilles naturelles et culturelles de son parc grâce à l’exploration.

Qu’il s’agisse de marcher dans les tourbières pour attraper et identifier les libellules, de retourner des pierres à la recherche de serpents ou de suivre d’anciennes voies de canotage des Autochtones, les naturalistes ont entrepris d’explorer et observer chaque parcelle de leur parc et être ainsi en mesure de transmettre leur savoir et leur expérience aux visiteurs et aux gestionnaires du parc.

Continue reading Descente de la rivière Pakeshkag dans le parc provincial Grundy Lake

5 questions posées au directeur de Parcs Ontario

Bienvenue à notre série « 5 questions »! Nous bavardons avec des membres du personnel des parcs un peu partout dans la province, pour vous faire voir de l’intérieur ce que c’est que de travailler pour Parcs Ontario.

Sous-ministre adjointe Bruce Bateman a commencé sa carrière à Bon Echo à l’été 1978. Elle l’a amené avec le temps de l’entrée du parc au bureau du directeur de Parcs Ontario, en passant par des postes de directeur de parc et de chef de zone.

Continue reading 5 questions posées au directeur de Parcs Ontario

Qu’est-ce que ça implique de fermer un parc pour l’hiver?

Bien que 31 parcs provinciaux demeurent ouverts pendant l’hiver, les autres hibernent jusqu’au printemps.

Mais fermer un parc implique beaucoup plus que de simplement verrouiller les barrières. Notre personnel utilise beaucoup d’huile de coude pour préparer chaque parc pour l’hiver.

Voici seulement quelques-unes des tâches qu’il lui faut accomplir chaque automne :

Continue reading Qu’est-ce que ça implique de fermer un parc pour l’hiver?