Émergence de la libellule

Le billet du jour provient d’Evan McCaul, écologiste, zone nord-ouest de Parcs Ontario. 

Dans le cadre d’un inventaire écologique du parc provincial Brightsand River, le personnel de Parcs Ontario a observé et enregistré une émergence de grande ampleur de libellules, y compris l’hagenius brevistylus, la plus grande libellule de la famille des gomphides en Amérique du Nord!

Continue reading Émergence de la libellule

À jamais protégés : les raisons pour lesquelles la réserve naturelle provinciale Holland Landing Prairie a sa place

Notre série « À jamais protégés » explique les raisons pour lesquelles chacun des parcs a sa place à Parcs Ontario. Dans le billet d’aujourd’hui, Corina Brdar, écologiste de zone, nous raconte l’histoire de la réserve naturelle provinciale Holland Landing Prairie. 

« Les moustiques sont extrêmement dérangeants depuis les deux derniers jours. C’est presque impossible de dormir la nuit, car ils sont tout aussi nombreux et malicieux que durant le jour. »

Rien de nouveau, n’est-ce pas?

Il ne s’agit pas d’un commentaire d’un campeur frustré, mais bien d’une écriture de journal rédigée il y a 200 ans par un explorateur écossais visitant ce que l’on appelle maintenant la réserve naturelle provinciale Holland Landing Prairie.

Continue reading À jamais protégés : les raisons pour lesquelles la réserve naturelle provinciale Holland Landing Prairie a sa place

La force des marées en Ontario

De nombreuses personnes pensent que seulement les provinces côtières ont des marées.

Nous nous attendons tous à ce que les océans et les mers aient de marées, mais nous les trouvons également dans le Grand Nord de l’Ontario.

Les villes et les villages le long des littoraux de la baie James et de la baie d’Hudson ont des marées et peuvent bénéficier des effets des marées comme les cycles de la pêche et les changements des courants.

Continue reading La force des marées en Ontario

La salamandre maculée, annonciatrice du printemps

Les salamandres sont des membres iconiques et influents des communautés forestières du Nord. En tant qu’un des invertébrés les plus abondants dans les forêts de la partie est de l’Amérique du Nord, la salamandre est considérée comme une « espèce clé de voûte » en raison de ses rôles disproportionnés de prédatrice et de proie dans la régularisation des processus du réseau trophique, dans le cycle des éléments nutritifs et dans la résilience-résistance de l’écosystème.

En plus de remplir des fonctions écologiques clés, les amphibiens sont nos « canaris dans la mine de charbon » des temps modernes, servant de mesure de la salubrité de l’environnement.

Continue reading La salamandre maculée, annonciatrice du printemps