Aller sur la lune : le 50e anniversaire de l’alunissage d’Apollo

Depuis la nuit des temps, la lune nous fascine. Elle nous attire par sa beauté et nous effraie par son potentiel.

Elle remplit notre cœur de romantisme, éclairant notre poésie et notre art de sa lueur. Nous avons même suscité la crainte de la lune.

Continue reading Aller sur la lune : le 50e anniversaire de l’alunissage d’Apollo

L’histoire étonnante de Silver Islet

Le billet d’aujourd’hui provient de Will Oades, éducateur en patrimoine naturel au parc provincial Sleeping Giant. Photo de l’en-tête: Jeff Robinson.

Avez-vous déjà postulé pour un emploi pour ensuite vous présenter au travail la première aujourd’hui et vous rendre compte qu’il n’est pas du tout comme vous l’aviez imaginé? C’était le cas de nombreux mineurs qui venaient travailler à la mine Silver Islet.

Connue comme étant la mine d’argent la plus riche au monde, le puits de la mine Silver se trouvait sous les eaux glaciales du lac Supérieur; un petit élément d’information, mais considérable que certains mineurs manquaient avant leur arrivée. Bien que la plupart des mineurs restaient pour effectuer le travail pour lequel ils avaient été embauchés, certains trouvaient que voyager dans le centre de la terre, sous des milliards de litres d’eau était un petit peu trop dangereux à leur goût.

Continue reading L’histoire étonnante de Silver Islet

Pagayez comme si vous étiez en 1796 dans le parc provincial Samuel-de-Champlain

Faites l’expérience de la vie d’un voyageur à l’apogée de la traite des fourrures en faisant une randonnée en canot de voyageur sur la superbe rivière Mattawa.

Nos guides compétents vous aideront à découvrir un pan de notre fier héritage canadien.

Continue reading Pagayez comme si vous étiez en 1796 dans le parc provincial Samuel-de-Champlain

Le castor, architecte de la biodiversité

Le billet d’aujourd’hui a été rédigé par Dave Sproule, spécialiste des programmes éducatifs du patrimoine naturel. 

Nous savons tous que le castor est industrieux. Il se construit des barrages, des canaux et de solides abris appelés huttes, qui sont chauds en hiver. Il répare tous ces barrages et accumule assez de nourriture pour survivre aux longs hivers du nord.

Nous savons que l’environnement canadien convient bien au castor. Celui-ci est amphibie – davantage chez lui dans l’eau que sur terre – avec ses pieds postérieurs palmés, ses narines obturables, une troisième paupière, transparente, qui protège l’œil lorsqu’il est sous l’eau, et une grosse queue plate qui lui sert de gouvernail quand il nage.

Toutefois, la principale raison de célébrer le castor en ce 50e anniversaire, c’est qu’il a construit le Canada, et façonné son paysage à la fois historique et écologique.

Continue reading Le castor, architecte de la biodiversité