Sous la terre, sous l’eau ou complètement gelés : comment grenouilles et crapauds passent l’hiver.

Le billet d’aujourd’hui a été rédigé par David LeGros, un  de nos naturalistes du parc provincial Algonquin.

Quand les tonifiantes journées d’automne refroidissent et qu’une mince couche de neige blanchit à l’occasion le paysage, nous savons que l’hiver est proche. Les innombrables oiseaux chanteurs de nos forêts fuient la froidure de nos hivers et le manque de nourriture en migrant vers le sud.

D’autres animaux sont adaptés au froid et peuvent se doter d’une fourrure ou de plumes plus épaisses. Certains ont la capacité, enviable selon nous, de pouvoir dormir durant tout le long hiver ontarien, c’est-à-dire d’hiberner.

Continue reading Sous la terre, sous l’eau ou complètement gelés : comment grenouilles et crapauds passent l’hiver.

Les grenouilles sont-elles vos amies?

L’histoire des grenouilles et des crapauds est très ancienne. Il existe des fossiles remontant à l’époque des dinosaures.

David Legros, naturaliste au parc provincial Algonquin, qui est fasciné par ces amphibiens depuis tout petit, nous apprend quelques faits amusants à leur sujet.

Continue reading Les grenouilles sont-elles vos amies?

De l’eau, de l’eau partout

Le billet d’aujourd’hui a été rédigé par Erica Seely, guide de Découverte au parc provincial Sandbanks.

Les paysages changent complètement selon les saisons et le printemps est un moment parfait pour visiter les pannes de Sandbanks – à condition de ne pas craindre de vous mouiller les pieds!

Continue reading De l’eau, de l’eau partout

Les pannes de Presqu’ile

À la fin de l’hiver, l’attente du printemps peut devenir presque douloureuse. On en a assez du froid, de la neige et de l’hibernation de la faune. Quand pourrai-je sortir sans blouson? Une fois la neige disparue, les merles qui envahissent la pelouse peuvent suffire à certains, mais ce n’est pas mon cas.

Puis, enfin… Oui! Je l’entends. rrrrRRRRT, rrrrRRRRT, rrrrRRRRT! Les pannes du parc provincial Presqu’ile sont réapparues avec mon premier véritable signe annonciateur du printemps – le cri de la Rainette faux-grillon de l’ouest.

Continue reading Les pannes de Presqu’ile