Comment les charognards survivent en hiver

Le billet d’aujourd’hui a été rédigé par Anna Scuhr, naturaliste au parc provincial du Lac-Supérieur.

L’arrivée de la neige et de la glace transforme le paysage accidenté du parc provincial du Lac-Supérieur en un lieu d’une beauté extraordinaire, mais néanmoins inhospitalier.

Pendant la saison froide, il peut s’accumuler jusqu’à six pieds de neige dans l’intérieur du parc. Cela rend plus difficile pratiquement chaque aspect de la vie des animaux.

Les hivers du Nord mettent véritablement à l’épreuve la forme physique des animaux. Voyons ce qu’ils font pour survivre à nos longs et rigoureux hivers.

Continue reading Comment les charognards survivent en hiver

Comment 6 espèces présentes dans les parcs de l’Ontario survivent à l’hiver

Le billet d’aujourd’hui a été rédigé par Connor Oke, interne en marketing à Parcs Ontario, d’après l’information fournie par Mark Read, garde principal pour le programme Découverte au parc provincial Murphys Point.

Si le Canada est réputé pour une chose, c’est bien pour ses hivers longs et froids.

Les animaux sauvages dépendent de l’évolution et des capacités d’adaptation naturelle pour survivre jusqu’au printemps. Les stratégies qu’ils ont développées sont variées et tout simplement incroyables.

Voici six espèces fauniques des parcs de l’Ontario et leurs six façons différentes de passer l’hiver :

Continue reading Comment 6 espèces présentes dans les parcs de l’Ontario survivent à l’hiver

À jamais protégés : les raisons pour lesquelles Mark S. Burnham a sa place

Notre série « À jamais protégés » explique pourquoi chacun des parcs a sa place à Parcs Ontario. Dans le billet d’aujourd’hui, Alexander Renaud, spécialiste des médias sociaux, nous raconte l’histoire de Mark S. Burnham.

Pendant presque deux siècles – alors que les alentours du parc provincial Mark S. Burnham passaient d’une zone de nature sauvage à des champs de culture, et finalement à une ville effervescente – les arbres compris dans ses limites sont demeurés relativement intacts.

Cette absence de développement est un phénomène rare dans le sud de l’Ontario. L’écosystème de la région a pu s’épanouir et créer un habitat pour diverses espèces, devenant ainsi l’une des forêts anciennes les mieux préservées du comté.

Aujourd’hui, la forêt ancienne est également un refuge pour la collectivité locale, offrant un espace pour rétablir le contact avec la nature et avec soi-même.

Pour ces raisons, Mark S. Burnham a sa place.

Continue reading À jamais protégés : les raisons pour lesquelles Mark S. Burnham a sa place

Repérez les migrateurs d’automne

Les signes du printemps attirent toujours notre attention.

L’arrivée des oiseaux, des papillons et des poisons que nous observons chaque été éveille notre enthousiasme. Peut-être est-ce simplement parce que nous souhaitons la fin de l’hiver. Ou peut-être le sentiment qu’un bon ami est rentré de longues vacances dans le sud.

Toutefois, nous omettons parfois de profiter de la beauté de leur départ.

Continue reading Repérez les migrateurs d’automne