Repérez les migrateurs d’automne

Les signes du printemps attirent toujours notre attention.

L’arrivée des oiseaux, des papillons et des poisons que nous observons chaque été éveille notre enthousiasme. Peut-être est-ce simplement parce que nous souhaitons la fin de l’hiver. Ou peut-être le sentiment qu’un bon ami est rentré de longues vacances dans le sud.

Toutefois, nous omettons parfois de profiter de la beauté de leur départ.

Continue reading Repérez les migrateurs d’automne

5 faits intéressants à propos des scinques

Si vous avez déjà vu un scinque pentaligne, vous savez à quel point ils sont jolis!

Le scinque pentaligne, qui ressemble un peu à une salamandre, est la seule espèce de scinque indigène en Ontario. Bien que les chercheurs continuent à étudier les scinques, nous ne savons pas grand-chose sur leur quotidien, particulièrement pour la période de septembre à mai pendant laquelle ils hibernent.

Voici cinq faits intéressants que nous SAVONS cependant sur les scinques pentalignes. Ils nous ont été communiqués par Alistair MacKenzie, superviseur de la gestion des ressources au parc provincial Pinery.

Continue reading 5 faits intéressants à propos des scinques

À jamais protégés : les raisons pour lesquelles le parc provincial Westmeath a sa place

Notre série « À jamais protégés » explique pourquoi chacun de ces parcs a sa place au sein de Parcs Ontario. Dans le billet d’aujourd’hui, la biologiste Lauren Trute nous raconte l’histoire de Westmeath.

Le parc provincial Westmeath, situé à quelque 15 km de la ville de Pembroke, est un des parcs les plus diversifiés sur le plan écologique du comté de Renfrew.

Ce parc de 610 ha est situé au bord de l’imposante rivière des Outaouais et offre un aperçu de l’ère glaciaire de la vallée de l’Outaouais. Ce site était aussi probablement une halte importante pour les Autochtones et les marchands de fourrures empruntant la voie navigable.

Continue reading À jamais protégés : les raisons pour lesquelles le parc provincial Westmeath a sa place

Êtes-vous un photographe de la faune respectueux de l’éthique?

Les fêtes sont venues et reparties, et beaucoup d’entre nous ont reçu en cadeau le tout dernier iPhone ou un nouvel appareil photo numérique bien rutilant, ou peut-être un reflex mono-objectif avec quelques lentilles sophistiquées.

Le doigt nous démange maintenant pour déclencher l’obturateur. Nous sommes prêts à pointer l’appareil sur quelque chose de spectaculaire et à immortaliser un beau souvenir. Mais où aller?

Ce n’est pas pour nous vanter, mais les parcs de l’Ontario sont très beaux et emblématiques. Couvrant près de 10 % de la province et protégeant certains des habitats les plus rares et les plus pittoresques de l’Ontario, nos parcs sont peuplés d’une faune diverse, des fascinants insectes aux énormes orignaux.

Bref, ce sont des paysages de rêve pour les photographes.

Nous aimons aussi les animaux. Nous savons à quel point il peut être grisant de rencontrer des animaux sauvages. Nous comprenons que vous teniez absolument à prendre cette photo sublime.

Mais avant de prendre la route, demandez-vous : est-ce que prendre une photo sublime justifie de risquer la vie d’un animal ou la santé d’un écosystème?

Si votre réponse est « non », consultez notre liste de 7 infractions communes en matière de photographie pour vous assurer d’agir de façon à garder nos parcs sécuritaires et sains.

Continue reading Êtes-vous un photographe de la faune respectueux de l’éthique?