Comment recourir à vos sens pour profiter de la nature à domicile

Le billet d’aujourd’hui provient de Rachel Gagnon, coordonnatrice Santé des parcs, Santé des populations de Parcs Ontario.

Saviez-vous que la nature peut toucher tous nos sens : ouïe, odorat, vision, toucher et goût?

En ces temps où nous ne pouvons pas visiter nos aires naturelles préférées, vivre des sensations de la nature chez soi peut nous aider à ressentir certains de ses avantages.

Si peu de choses dans le monde peuvent stimuler notre esprit et notre corps comme le fait la nature. Elle peut nous apaiser, réduire notre niveau de stress et nous rendre de meilleure humeur.

Voici comment vous pouvez intégrer la nature dans votre vie quotidienne en faisant intervenir vos cinq sens :

Continue reading Comment recourir à vos sens pour profiter de la nature à domicile

Le programme Découverte de Parcs Ontario : 75 ans d’histoire

En 1944, le parc provincial Algonquin se lançait dans quelque chose de nouveau.

Il a embauché le professeur J.R. Dymond, alors directeur du Musée royal de zoologie de l’Ontario et professeur de zoologie, pour offrir des randonnées guidées aux visiteurs du parc Algonquin. Ces premiers programmes d’interprétation ont eu énormément de succès et ont donné naissance à ce qui allait devenir le programme Découverte de Parcs Ontario.

Soixante-quinze ans plus tard, quelque 300 employés dans plus de 70 parcs continuent de faire découvrir le patrimoine naturel et culturel de l’Ontario aux visiteurs, tout en les encourageant à continuer à explorer.

Continue reading Le programme Découverte de Parcs Ontario : 75 ans d’histoire

L’arrière-pays de Fushimi Lake

Situé dans une forêt boréale luxuriante, sous un ciel ouvert, on sent manifestement « l’aspect nordique » du parc provincial Fushimi Lake.

Pendant le jour, les horizons de Fushimi Lake ressemblent au ciel des prairies, car ils semblent si vastes. La nuit, les étoiles sont tellement brillantes et nombreuses que vous vous sentez comme dans une boule à neige.

Continue reading L’arrière-pays de Fushimi Lake