Camping à faible impact dans l’arrière-pays

Le billet d’aujourd’hui a été rédigé par Brooke Michell, biologiste au parc de la région caractéristique des Hautes-Terres de Kawartha.

« L’amour des étendues sauvages est davantage qu’un désir ardent de ce qui est toujours inaccessible; c’est également une expression de loyauté envers la terre, cette terre dont nous sommes nés et qui nous fait vivre, le seul paradis que nous connaîtrons jamais, le seul paradis dont nous ayons jamais besoin. » – Edward Abbey

Certains des moments que nous chérissons le plus se déroulent hors des sentiers battus. Dans l’arrière-pays des parcs de l’Ontario, le passionné de randonnée, de canotage et de pêche à la ligne, et l’amoureux de la nature, recherche la solitude. Mais quiconque a déjà campé dans l’arrière-pays sait que ce n’est pas une simple balade.

Les limites physiques sont souvent repoussées lorsqu’on portage en terrain accidenté et qu’on pagaie à travers des plans d’eau balayés par les vents. À ce compte-là, pourquoi le camping dans l’arrière-pays est-il un de nos loisirs préférés?

Continue reading Camping à faible impact dans l’arrière-pays