Rivages enneigés d’un cours d’eau à Algonquin au printemps

Le printemps est-il arrivé? Cela dépend de l’endroit où vous vous trouvez!

Observer l’hiver s’estomper est une chose magique. La neige fond, les températures se réchauffent et certains de nos amis les oiseaux annonciateurs du beau temps reviennent.

Cependant, l’Ontario est une immense province et l’arrivée du printemps est très différente selon l’endroit où l’on se trouve.

Le printemps est plus lent à se manifester dans de nombreux parcs provinciaux.

Chaque année, des gens sont surpris d’apprendre que tandis que des zones urbaines sont en fleurs, de nombreux parcs provinciaux, comme Algonquin, sont encore sous la neige et la glace.

Cela peut causer de mauvaises surprises et des situations dangereuses pour les visiteurs qui s’attendent à des températures clémentes et à des conditions printanières.

Neige et glace recouvrant un sentier à Algonquin au printemps.

Si vous faites une excursion d’une journée ou du camping dans un parc du Centre ou du Nord de l’Ontario ce printemps, il y a quelques points importants à garder à l’esprit :

(Nous demandons à chacun de contribuer à réduire au minimum le risque pour soi-même et pour autrui en respectant tous les conseils de santé publique, y compris la distanciation physique, et en ne pratiquant que des activités de plein air à proximité de son lieu de résidence.

Veuillez ne pas voyager en dehors de votre région.)

Les températures peuvent encore être hivernales

Le temps est imprévisible. Les averses de neige sont fréquentes, même en avril, mai et juin. Les températures nocturnes, en particulier, peuvent être carrément glaciales.

De nombreux emplacements de camping sont encore recouverts de neige et de glace tard au printemps. Vous pensiez peut-être monter votre tente sur un emplacement herbeux, mais vous trouverez plutôt un sol complètement gelé.

emplacement de camping en forêt, sous la neige

Que vous veniez pour la journée ou pour passer la nuit, il est essentiel que vous :

  • vérifiez les conditions météorologiques (y compris les températures nocturnes) pour cette région précise, et que vous soyez prêt à faire face à des changements soudains
  • apportiez de l’équipement pour températures froides (des chaussures aux sacs de couchage)
  • connaissiez vos limites et vous y teniez
  • vous informiez de la sécurité en camping printanier et du guide de préparation aux urgences hivernales

Un froid mordant

La glace peut prendre des semaines à se briser.

glace sur un lac brumeux

De nombreux lacs restent gelés jusqu’à la fin du mois d’avril, ce qui n’est peut-être pas la vue printanière pittoresque que vous attendiez.

Les températures de l’eau peuvent être dangereusement froides au printemps, ce qui crée un risque supplémentaire d’hypothermie et d’autres problèmes de sécurité.

Cascade dans la forêt avec accumulation de glace

Le niveau de l’eau dans les ruisseaux, les rivières et les plans d’eau peut être plus élevé (ou monter rapidement) au printemps, et les courants peuvent être forts et rapides. Prenez des précautions supplémentaires pour être en sécurité et portez toujours un VFI lorsque vous êtes près de l’eau.

Boue et gadoue, oh là là!

Il n’est pas exagéré de dire que la « boue » devrait avoir sa propre saison dans de nombreuses régions de l’Ontario. La neige peut fondre et le sol peut s’assécher rapidement dans des régions au sud de la province, mais le processus est beaucoup plus long (et salissant) plus au nord.

Bottes de boue dans la boue et la neige.

Des sentiers pourraient être couverts de glace et de neige jusqu’en mai. De nombreux sentiers et portages sont isolés par des bois denses, et il faut beaucoup plus de temps pour que le printemps arrive dans ces régions.

Le dégel pendant la journée et le gel pendant la nuit lorsque les températures baissent créent des conditions perturbatrices et imprévisibles sur les routes et les sentiers. Il est essentiel de porter des chaussures adaptées, car les sentiers peuvent être composés de glace, de neige et de boue profonde et glissante. Il est beaucoup trop tôt pour sortir vos sandales.

De nombreuses routes dans les parcs ne sont pas entretenues avant la fin du dégel printanier. Vous pourriez rencontrer des routes glacées, boueuses ou impraticables, selon les conditions locales.

Ce n’est pas toujours du gâteau

Nous y voilà. Après un long hiver froid, tout le monde est impatient de sortir au grand air.

Mais le printemps dans les parcs n’est pas toujours du gâteau, alors soyez prêt.

Sentier couvert de neige à Algonquin au printemps.

Préparez vos plans et vos bagages en fonction de la température et des prévisions météorologiques, et non pas de la date indiquée sur le calendrier.

Les conditions peuvent varier considérablement, et vous pourriez avoir une surprise glaciale si vous n’êtes pas préparé.

Misez sur la sécurité ce printemps!