Pics 101

Le billet d’aujourd’hui a été rédigé par Barb Rees, spécialiste du marketing et des programmes éducatifs du patrimoine naturel dans la Zone du Nord-Ouest de Parcs Ontario.

L’hiver est une période excellente pour surveiller les pics. Pourquoi? Simplement parce qu’il y a moins de feuilles sur les arbres, et que les oiseaux sont donc plus visibles.

Normalement, davantage de mangeoires sont installées l’hiver que l’été (étant donné que les ours hibernent). Donc, le fait d’attirer des oiseaux plus près de votre maison rend possible d’observer les oiseaux par la fenêtre, depuis le confort de votre salon.

Qu’est-ce qui attire les pics?

Le suif et les mélanges avec du suif feront l’affaire, mais les pics aiment bien aussi d’autres friandises savoureuses telles que les graines de tournesol, les baies, les noix et les cacahouètes. Vous pouvez vous procurer des gâteaux au suif chez divers détaillants ou dans des magasins s’adressant aux observateurs d’oiseaux, ou vous pouvez confectionner le vôtre à la maison.

Vous voulez quelque chose de plus sophistiqué?

Vous pouvez trouver en ligne un bon nombre de recettes à base de suif que vous pourrez essayer.

Diverses mangeoires de suif pour les pics

Ajoutez du lard, du beurre d’arachides ainsi que des graines, des baies et de la semoule de maïs. Faites fondre la graisse et versez-en un filet sur les autres ingrédients. Roulez en boule, aplatissez pour former un rectangle, ou badigeonnez un cône de pin avec cette délicieuse mixture. Conservez sa fraîcheur en l’entreposant dans le frigo ou le congélo jusqu’à ce que vous en ayez besoin. Vous pouvez faire de tout cela une activité d’hiver pour toute la famille et les amis. Une fois les friandises à l’extérieur, asseyez-vous et attendez que les divers pics et d’autres oiseaux que vous attirerez se pointent pour goûter.

Saviez-vous que les pics se servent de leur queue pour se soutenir en mangeant?

Si vous regardez attentivement, vous verrez que les pics entourent des plumes rigides de leur queue une petite mangeoire ou une boule de suif afin d’être plus stables alors qu’ils grignotent les douceurs.

Male Downy Woodpecker
Pic mineur mâle

Assurez-vous que votre mangeoire est de la bonne dimension pour le type d’oiseaux que vous souhaitez attirer. Il est facile de modifier les cages à suif achetées en magasin en y clouant un morceau de bois long pour assurer un meilleur soutien à la queue des gros oiseaux.

Qu’est-ce que je vais voir?

Voici trois espèces de pics communes que vous pourriez apercevoir :

  • le pic mineur
  • le pic chevelu
  • le grand pic

(On trouve en Ontario plusieurs autres espèces de pics, dont le pic maculé, le pic à dos noir, le pic flamboyant, le pic tridactyle et le pic à ventre roux.)

Comment les distinguer, alors?

Pour ces trois espèces, la taille du pic est un excellent moyen de les distinguer. Le pic mineur est le plus petit, le grand pic est le plus gros et le pic chevelu est entre les deux.

C’est cependant un peu difficile de distinguer les deux plus petits, car leurs marques sont très semblables. Toutefois, on peut y arriver avec le temps et la pratique. Les voir ensemble sur le suif ou sur un arbre facilite beaucoup leur identification!

Mais comment associer chaque nom à un oiseau?

Un moyen très simple que j’ai découvert consiste à se servir de l’alphabet (pour les noms en anglais). Plus on avance dans celui-ci, plus l’oiseau est gros. Pour le français, les noms sont plus évocateurs de la taille de l’oiseau, sauf pour le pic chevelu, dont la taille se situe entre les deux autres.

  • D = downy (pic mineur), le plus petit, qui mesure environ 15 cm (6 po.), de la taille du moineau
  • H = hairy (pic chevelu), un peu plus gros, qui mesure 23 cm (9 po.), de la taille du merle
  • P = pileated (grand pic), le plus gros, qui mesure de 41 à 50 cm (16-20 po.), soit la taille d’une corneille
pileated woodpecker
Photo : Laura Myers

Et pour distinguer les mâles des femelles?

Eh bien, c’est une histoire de taches rouges.

Pour le pic mineur et le pic chevelu, le mâle a une tache rouge à l’arrière de la tête, mais pas la femelle.

Attention, cependant, pour ce qui est des jeunes. Ils ont tous un soupçon de huppe rouge sur le dessus de la tête jusqu’à la maturité.

Pour ce qui est du grand pic, les deux sexes arborent une calotte rouge, mais celle du mâle couvre tout le dessus de la tête (de l’avant à l’arrière), alors que la femelle a le front noir. Un bon indicateur pour distinguer rapidement cette espèce : cherchez la bande rouge sur le menton, ou « moustache ». Si elle est là, c’est un mâle. Si c’est noir, il s’agit d’une femelle.

downy and hairy woodpecker
À gauche, un pic mineur mâle. À droite, un pic chevelu femelle.

Vous êtes prêt à observer les pics

On vous a donné quelques conseils importants pour attirer des pics vers une mangeoire pour le plaisir de les observer, mais également quelques conseils pour identifier trois espèces et distinguer les mâles des femelles.

Donc, installez vos mangeoires à suif et préparez-vous à impressionner vos amis. Vous avez réussi l’examen de Pics 101!