Onduler vers l’automne : l’hibernation pour les reptiles de l’Ontario

Le billet d’aujourd’hui a été rédigé par Heather Van Den Diepstraten, stagiaire dans le parc provincial Rondeau.

Il n’y a pas que les étudiants et les oiseaux qui migrent cet automne.

Le temps froid approchant, les reptiles se déplacent à travers le parc provincial Rondeau à la recherche d’hibernacula (endroits où des animaux passent l’hiver). Des chercheurs de Wildlife Preservation Canada s’activent à suivre les mouvements des serpents, des tortues et des scinques dans le parc, alors qu’ils se cherchent un bon habitat pour hiberner.

Les reptiles sont des animaux à sang froid, ou hétérothermes. Cela signifie qu’ils ne peuvent produire leur propre chaleur corporelle.

Donc, comment évitent-ils de geler pendant les rigoureux hivers canadiens?

Les serpents de l’Ontario se réfugient sous le sol pendant l’hiver, souvent en gros groupes partageant le peu de chaleur qui leur reste. Le scinque pentaligne (le seul lézard de l’Ontario) se creuse également un refuge, se servant aussi de bois pourri.

skink

Les tortues creusent profondément au fond des terres humides et s’enterrent  dans les sols saturés, ralentissant leur métabolisme et respirant à travers leur peau richement vascularisée.

Ça semble impressionnant? Ça l’est! Cependant, pour ces animaux leur survie est souvent en jeu.

Les reptiles sont particulièrement sensibles aux changements de la structure des micro-habitats. Beaucoup de facteurs déterminent si un hibernaculum est approprié ou pas. Le site que choisit l’animal doit conserver durant tout l’hiver la fourchette correcte de température et d’humidité.

L’orientation du soleil, la profondeur, la distance par rapport à la nappe phréatique, la distance par rapport à la profondeur de gel, la nature du sol et la couverture végétale contribuent toutes au caractère approprié d’un site. Quelque chose d’aussi simple que l’enlèvement de débris de bois ou l’ajout de pierres sur un patio peut détruire les hibernacula d’animaux locaux.

Ces limitations signifient que les sites appropriés que peuvent choisir les reptiles sont peu nombreux. Si l’individu ne peut trouver un emplacement approprié où hiberner, l’animal se déshydratera ou mourra de froid. S’il n’y a pas assez de sites pour l’hibernation des reptiles, la population en souffrira.

C’est pourquoi nous devons veiller tout particulièrement à faire en sorte que nos reptiles puissent se rendre à leurs hibernacula en toute sécurité.

wildlife crossing sign

Nous, humains, essayons d’aider les animaux à traverser les chemins en toute sécurité, construisons des hibernacula artificiels, et continuons à préserver l’intégrité des zones naturelles de l’Ontario afin qu’ils aient davantage de chance de survivre cet hiver.

Cliquez ici pour en apprendre davantage sur la façon dont les animaux de l’Ontario parviennent à supporter les températures hivernales, ou regardez la “série vidéo “Nature Nuggets” du parc Rondeau pour en savoir plus sur la biodiversité du parc.