Tente sous un ciel nocturne près du lac

Les yeux vers le ciel – octobre

Bienvenue à la série « Les yeux vers le ciel » de Parcs Ontario. La présente série abordera un vaste éventail de sujets astronomiques, et particulièrement ce qu’on peut voir dans le ciel pur de nos parcs provinciaux.

Octobre est un mois de transition alors que nous disons au revoir aux derniers jours de chaleur et que nous nous préparons pour l’hiver.

Mais le froid ne signifie pas que nous devrions abandonner le plein air. Au contraire, la paix et la sérénité qu’on y trouve à ce moment de l’année rendent tout voyage à un parc encore plus agréable.

Voici nos faits saillants de l’astronomie pour octobre 2019 :

Le soleil

Le soleil

Avec le soleil qui a franchi l’équinoxe d’automne, nous avons maintenant plus d’heures d’obscurité que de clarté.

En outre, puisque nous utilisons toujours l’heure d’été, nos heures des levers du soleil, des mi-journées et des couchers du soleil sont toutes avancées d’une heure.

Heures des levers du soleil et des couchers du soleil en octobre :

1er octobre 15 octobre 31 octobre
Lever du soleil 7 h 24 7 h 42 8 h 04
Midi 13 h 15 13 h 11 13 h 09
Coucher du soleil 7 h 06 18 h 40 18 h 13

La lune

Les phases de la lune en octobre sont les suivantes :

  • Premier croissant le 2 octobre
  • Premier quartier le 5 octobre
  • Lune gibbeuse croissante le 10 octobre
  • Pleine lune le 13 octobre
  • Lune gibbeuse décroissante le 17 octobre
  • Dernier quartier le 21 octobre
  • Dernier croissant le 24 octobre
  • Nouvelle lune le 28 octobre

Tableau des différentes phases lunaires avec illustrations

Les planètes

Observées à la même heure, nuit après nuit, Jupiter et Saturne semblent se déplacer vers l’est par rapport aux étoiles fixes. Cependant, les étoiles fixes semblent se déplacer plus rapidement vers l’ouest. Le résultat net est que les deux planètes gazeuses géantes apparaissent de plus en plus tôt tout au long du mois.

À la fin du mois, Jupiter s’installe vers 20 h 30 et Saturne vers 22 h.

Quant aux planètes intérieures, Vénus et Mercure passent d’objets de début de matinée à des objets de début de soirée. Le 11 novembre à 10 h19, un événement assez rare se produira lorsque Mercure passera directement entre le Soleil et la Terre. Cet événement, appelé transit, se produit environ 13 fois par siècle (en ce qui concerne Mercure).

De plus amples renseignements dans la publication « Les yeux vers le ciel » du mois prochain.

La lune

Les pluies de météores d’octobre

Octobre est un mois propice à l’observation des météores. Il y aura de nombreuses petites pluies de météores qui produisent des « bruines de météores » plutôt que des pluies. Ces « bruines » culminent entre deux et trois météores à l’heure.

Cependant, deux pluies de météores seront visibles en octobre. Cette année, vous pourrez observer les Draconides (dont le nom provient de la constellation de Draco le dragon) la nuit du 8 octobre. Généralement, on peut observer moins de 10 météores par heure dans un ciel nocturne.

Ciel nocturne et Voie lactée illuminée

La pluie de météores dite les Orionides, dont les poussières proviennent de la comète Halley, apparaîtra à son point culminant la nuit du 21 octobre. Bien que ces pluies soient réputées produire quelque 25 météores à l’heure (dans un ciel nocturne) et, ayant lieu la nuit du dernier croissant de lune, elles seront à leur apogée jusque vers minuit, lorsque la lumière de la Lune masquera un grand nombre des météores les moins brillants.

Pour une explication détaillée des pluies de météores, consultez ce lien.

Les constellations en vedette

Dans l’édition du mois dernier, nous avons discuté de Pégase, du Verseau et du Poisson austral.

Dans l’édition des constellations en vedette du mois d’octobre, nous discuterons du poisson septentrional plus populaire (Poissons), du Bélier et du Triangle.

Carte montrant toutes les constellations du mois.

Ceci complète notre examen du ciel d’octobre…

Revenez le mois prochain pour tout apprendre sur la plus grande saga des constellations célestes : l’histoire de Persée et Andromède.

Vous voulez en savoir davantage sur l’histoire céleste de l’Halloween? Cliquez ici.