Les yeux vers le ciel – mai

Bienvenue à la série « Les yeux vers le ciel » de Parcs Ontario. Cet espace (<– vous voyez ce que nous avons fait là?) couvrira un vaste éventail de sujets astronomiques, et particulièrement ce qu’on peut voir dans les ciels purs de nos parcs provinciaux.

Le printemps commence « techniquement » en mars, mais la plupart d’entre nous, qui vivons dans des climats froids, avons tendance à considérer que mai marque le véritable début de la saison.

Voici nos faits saillants astronomiques en mai 2020 :

Le soleil

Le soleil, ayant passé l’équinoxe de printemps, continue de se lever (et de se coucher) plus au nord par rapport à l’est (et à l’ouest). Et, comme d’habitude, lorsque le soleil apparaît plus au nord dans le ciel, la pleine lune apparaît ce mois-là plus au sud presque dans la même mesure.

Un soleil rond se couchant sur un ciel orange d’un horizon sombre

Heures du lever et du coucher du soleil :

1er mai 15 mai 30 mai
Lever de soleil 6 h 09 5 h 52 5 h 39
Milieu du jour 13 h 15 13 h 14 13 h 15
Coucher de soleil 20 h 21 20 h 37 20 h 53

La lune

La plupart des gens apprécient le magnifique rouge d’un lever ou d’un coucher de soleil, mais peu nombreux sont ceux qui remarquent un lever ou un coucher de lune. Comme le montre cette photo, la lune peut rougir si on la voit à travers l’atmosphère plus épaisse lorsqu’on regarde vers l’horizon.

La lune

La lune est notre plus proche voisin dans l’espace, et on croit actuellement qu’elle est le vestige d’une collision entre la Terre et un objet plus petit, de la taille de Mars, qui s’est produite tôt dans l’histoire de notre système solaire. L’explosion qui en a résulté aurait projeté beaucoup de débris dans l’espace, formant peut-être un anneau rocheux autour de la jeune Terre. Avec le temps, la matière de l’anneau se serait regroupée pour constituer la lune que nous pouvons voir aujourd’hui.

La lune a dû se former assez proche de la Terre, mais elle s’en est éloignée lentement avec le temps. Par ailleurs, la vitesse de rotation de la lune s’est considérablement réduite, et il y a synchronisation entre sa rotation et sa révolution autour de la Terre. La vitesse de rotation de la lune est égale à celle de sa révolution, et c’est cette dernière qui détermine le temps qui sépare ses phases.

Les phases de la lune en mai sont les suivantes :

phases lunaires

  • Nouvelle lune – 22 mai
  • Premier croissant – 27 mai
  • Premier quartier – 30 mai
  • Lune gibbeuse croissante – 4 mai
  • Pleine lune – 7 mai
  • Lune gibbeuse décroissante – 10 mai
  • Dernier quartier – 14 mai
  • Dernier croissant – 17 maiNous savons depuis des milliers d’années que, dépendant de l’endroit où vous vivez, vous avez habituellement vu le niveau des mers/océans augmenter lors des phases de pleine lune ou de nouvelle lune. Saviez-vous que notre province enclavée subit également les effets de ces marées?

    Obtenez un cours accéléré sur les marées ici.

Les planètes

Vénus continue d’être un objet brillant haut dans le ciel du nord-ouest au coucher de soleil et, pendant le mois de mai, elle commence à se coucher de plus en plus près du coucher de soleil.

Jupiter, Saturne et Mars sont maintenant bien placées au sud vers 4 h, ou juste avant l’aube. Au cours des prochains mois, ces planètes offriront un grand spectacle et deviendront des points de vue magnifiques à l’été et l’automne.

 

Constellations en vedette

Dans le billet du mois dernier, nous avons parlé de la Grande Ourse  (Ursa Major) et de la Petite Ourse (Ursa Minor). Dans l’édition de ce mois-ci, nous nous intéresserons à des constellations qui se prêtent idéalement à l’observation par temps chaud : le Bouvier, la Vierge et la Balance.

Constellations

Pour en savoir davantage sur les constellations de ce mois-ci, cliquez ici.

Pluies de météores

Dans la nuit du 4 mai jusqu’au matin du 5 mai, les observateurs peuvent voir des météores provenant de la constellation du Verseau. Dans un ciel sombre, ils devraient pouvoir observer environ 20 météores par heure. La bonne nouvelle c’est que bon nombre de ces météores sont en fait très brillants. La mauvaise nouvelle c’est que la lune gibbeuse illuminera le ciel jusqu’au petites heures du matin.

Ciel nocturne

Comme toujours, le meilleur moyen de se préparer à une pluie de météores est de se reposer beaucoup, de porter des lunettes de soleil au moins trois jours avant la pluie (pour maximiser votre vision nocturne), d’installer une chaise longue et un sac de couchage (utilisez une couverture quelconque pour la rosée, sinon votre sac sera mouillé), d’apporter beaucoup à boire et à grignoter et, surtout, de vivre cette expérience avec de bons compagnons.

Une pluie de météores a lieu lorsque la Terre entre dans un champ de débris d’une comète qui a orbité autour du soleil il y a longtemps. Ces petits bouts de poussière et de gravier, souvent plus petits que l’ongle de votre pouce, entre dans l’atmosphère de la Terre et brûle haut dans le ciel. Apprenez-en davantage sur les pluies de météores estivales.

Saviez-vous que…

…la zone habitable d’un système solaire correspond à la fourchette de distance du soleil qui n’est pas trop chaude, ni trop froide, mais juste parfaite pour abriter la vie? On l’appelle aussi la zone Boucles d’or!

Depuis de nombreuses décennies, les astrobiologistes étudient et élaborent des modèles de la façon dont la vie peut se former sur d’autres planètes. Ils examinent un grand nombre de facteurs, notamment la température, la pression, l’humidité, la composition chimique, le rayonnement stellaire (p. ex. les effets des rayons ultraviolets) et plus encore. La zone Boucles d’or représente une zone habitable autour d’une étoile où les conditions sont idéales pour permettre de disposer d’eau liquide (entre 0 ºC et 100 ºC).

Pour en savoir davantage sur les zones habitables, consultez cette publication.

Ceci complète notre examen du ciel de mai…