Un enfant tenant des loupes devant son visage

Les yeux ouverts, l’esprit ouvert : la journalisation de la nature avec les enfants

Dans le billet d’aujourd’hui, la chef du programme Découverte, Carlin Thompson, au parc provincial Sandbanks nous fait part de ses principaux conseils en matière de journalisation de la nature avec les enfants.

Nous avons réussi, les parents! Nous avons passé un autre hiver.

La lutte pour emmitoufler les jeunes enfants dans des couches de vêtements d’extérieur et les chasses au trésor pour trouver les mitaines assorties semblent maintenant être un souvenir lointain. Quel doux soulagement!

Mais avant que la joie effrénée du décorticage des vêtements d’extérieur ne cède la place au tunnel carpien causé par l’application de l’écran solaire et au tapage de l’ennui de l’été, profitons de l’enthousiasme de nos enfants à être dehors.

Debout et en route!

Passer du temps à l’extérieur est essentiel au développement, à la santé et au bien-être de chaque enfant.

Enfants debout sur un tronc

De nombreuses recherches confirment les bienfaits physiques et mentaux de la nature et montrent que les enfants qui passent régulièrement du temps dans la nature sont plus heureux et en meilleure santé. C’est le moment idéal pour alimenter la nature aventureuse de votre enfant et son désir d’être à l’extérieur.

L’exploration et la découverte soulèvent l’enthousiasme chez les petits explorateurs, mais le développement de solides capacités d’observation améliorera l’exploration future et assurera une passion durable.

Regardez attentivement

L’observation est l’acte ou le processus consistant à observer attentivement quelque chose.

L’observation fait appel à tous les sens : la vue, l’ouïe, le toucher, l’odorat et le goût. Il s’agit essentiellement de recueillir des informations sur le monde qui vous entoure; plus les capacités d’observation de votre enfant seront développées, plus il sera en mesure d’explorer le monde qui l’entoure.

Enfant regardant dans un lac

Les enfants qui ont un sens aigu de l’observation recueillent des informations et posent des questions. C’est le fondement même de la recherche scientifique.

Nous voulons préparer nos enfants à remarquer la beauté dans le quotidien, ainsi que les choses inattendues qui pourraient stimuler leur curiosité et les entraîner plus profondément dans la découverte.

Il est toutefois vraiment difficile dans notre monde électronique bourdonnant de prêter une attention soutenue et il est important d’engager les enfants dans des activités conçues pour aiguiser leur sens de l’observation.

Mettez vos observations sur papier

La journalisation de la nature est une formidable activité à intégrer dans la routine de votre enfant pour développer ses capacités d’observation.

Sortez en plein air avec vos enfants quelques fois par semaine, profitez des bienfaits de la nature pour la santé et encouragez-les à regarder la nature d’un peu plus près. En enregistrant toutes les choses intéressantes que vos enfants voient, sentent, entendent, ressentent et sur lesquelles ils s’interrogent, vous pouvez progressivement développer l’habitude d’observer la nature tout au long de leur vie.

Insecte sur une main

Au fil de l’histoire, les scientifiques, les explorateurs, les naturalistes et les aventuriers curieux ont conservé sous une forme ou une autre des traces écrites, et souvent aussi illustrées, de leurs observations, expériences ou découvertes.

À une époque, le stylo, le crayon ou le pinceau était le seul moyen de communiquer ce qu’ils avaient vu au cours de leurs aventures. Pourquoi ne pas être un explorateur des temps modernes et perpétuer la tradition?

On commence!

À titre de maman à l’ère des médias sociaux, j’admets avoir été saisie par le désir de créer le parfait et « digne de Pinterest » costume, ou gâteau, ou fête ou… la liste est interminable.

Enfant assis dans la nature

Bien que Pinterest soit à l’origine de nombreux journaux de la nature inspirés et inspirants, pour les enfants comme pour les adultes, un simple avertissement : au commencement, la simplicité est préférable!

Comme la plupart des meilleures choses dans la vie, la journalisation de la nature n’est pas compliquée et est pratiquement gratuite. Il suffit d’un petit journal, d’un crayon et d’un esprit d’aventure pour vous permettre de commencer.

Déterminez votre destination et une fois sur place, commencez à observer. C’est aussi simple que de répondre à la question, « Que se passe-t-il dehors? ».

Bien que le cœur de la journalisation de la nature ne soit pas les compétences en dessin, le fait même de dessiner quelque chose encourage l’observateur à poser ce type de regard sensible nécessaire pour forger des liens significatifs. Par conséquent, le journal de la nature de votre enfant doit contenir à la fois des mots et des images.

Conseils tirés d’expériences sur le terrain

Commencez simplement puis ajoutez des accessoires ultérieurement :

      • crayons de couleur
      • peinture à l’eau
      • loupes
      • ruban à mesurer
      • guides de référence

J’ai découvert trois éléments ayant conduit au succès de mes enfants concernant la journalisation de la nature :

1. Établir une routine

Chaque fois que nous enseignons à nos enfants une nouvelle compétence ou pratique, la routine est importante pour inculquer de bonnes habitudes. J’ai constaté que l’utilisation régulière de nos journaux (c’est-à-dire 2 à 3 fois par semaine) a contribué à ancrer de bons comportements.

Enfant en randonnée

Le simple fait de commencer chaque inscription de journal de la même manière donne le ton aux observations qui suivront. J’ai gardé la formule très simple avec mes deux enfants de sept et cinq ans en leur faisant commencer chaque inscription avec la date et les conditions météorologiques.

Subséquemment, nous avons fait preuve de constance dans l’enregistrement de nos observations.

Au début, nous avons établi que chaque description d’observation devait prendre de 2 à 4 minutes et devait être commentée. Au fur et à mesure que mes enfants prenaient de l’expérience, ils ont été encouragés à ajouter plus de détails. J’ai constaté que mon aîné a eu naturellement tendance à vouloir en faire plus.

Autres idées :

  • quelle est la saison
  • heure de la journée
  • météo
  • éléments de l’habitat dans lequel vous vous trouvez

Une routine peut également être établie en demandant aux enfants de choisir un endroit spécial où ils retournent régulièrement pour enregistrer leurs observations.

2. Chasse au trésor

Il est important que vos premières tentatives de journalisation de la nature soient très précises.

Jusqu’à ce que vos enfants prennent le rythme de leurs propres découvertes, vos sorties ciblées donneront une structure nécessaire à vos excursions dans la nature. En axant vos premières excursions sur les tâches à accomplir, elles prendront la forme d’une chasse au trésor.

Rapidement, toutes les nouvelles découvertes auront l’air de trésors!

Exemples :

  • trois feuilles différentes
  • deux oiseaux différents
  • combien de choses vivent sur un arbre
  • deux champignons différents
  • formes de nuage intéressantes
  • deux choses colorées vivantes
  • formes de vie naturelles
  • ce qui fait du bruit

3. Explorez la nature avec vos enfants

Ne sous-estimez jamais l’influence de votre exemple.

En partant en exploration avec vos enfants et en leur inculquant l’esprit d’aventure, vous mettez en place les conditions de la réussite. Partagez vos propres observations avec vos enfants, et envisagez même de tenir un journal avec eux.

Famille admirant un coucher de soleil

Inversement, soyez réceptif et sensible à l’enthousiasme de votre enfant pour ses propres observations. Donnez à vos enfants l’impression que leurs découvertes sont intéressantes (même si c’est la troisième pierre brillante qu’ils vous montrent ce jour-là). En partageant son excitation de la découverte, vous pouvez encourager votre enfant à poursuivre son exploration.

La nature est omniprésente!

Parcs Ontario héberge certains des plus inspirants et des plus beaux paysages du pays, mais la nature est partout.

On peut penser qu’il faut voyager pour « atteindre la nature », mais il suffit d’aller jusqu’à son propre jardin. En fait, vous pourriez vivre dans un gratte-ciel au cœur de la ville et malgré tout y découvrir la nature.

Regardez et écoutez, arrêtez et observez, faites-en une habitude!

Il y a tant à étudier, même dans les plus petits espaces. De petits yeux, concentrés sur de petites choses, peuvent souvent découvrir un vaste monde d’aventure.