French River

Les voix de la rivière : explorer le Centre d’accueil de la rivière des Français

Le billet d’aujourd’hui a été rédigé par Dave Sproule, spécialiste des programmes éducatifs du patrimoine naturel dans la Zone du Nord-Est.

Pouvez-vous entendre l’eau parler? Les eaux de la rivière des Français ont de nombreuses voix.

Ces voix ont parcouru la rivière et ont vécu sur ses rives. La rivière des Français a vu passer des personnes et leur culture, et des marchandises, au fil de milliers d’années. Des Autochtones de l’Ontario ont canoté sur cette rivière, laquelle est reliée à des voies navigables qui traversent l’Amérique du Nord dans le cadre d’un réseau commercial transcontinental.

Des marchands français ont été guidés par ces Autochtones à travers les Grands Lacs, et ont créé un empire de la traite des fourrures qui deviendrait plus tard britannique, puis canadien et américain. Plus tard, l’exploitation forestière, la pêche et les loisirs ont remplacé la traite des fourrures sur la rivière.

Des années plus tard, les voix autochtones sont toujours là. Elles sont célébrées au spectaculaire Centre d’accueil de la rivière des Français.

La rivière des Français

Rapids in river

La rivière des Français, qui est longue de 105 kilomètres, a été la toute première rivière du patrimoine canadien, dans le cadre du Réseau des rivières du patrimoine canadien. Cette consécration reconnaissait son exceptionnel patrimoine naturel et culturel, et ses non moins exceptionnelles possibilités de loisirs.

La rivière était reliée à un réseau de traite transcontinental et a constitué pendant des milliers d’années un important itinéraire de traite et de voyage pour de nombreuses nations autochtones. Beaucoup plus récemment, les marchands de fourrures européens et canadiens utilisèrent ce réseau de traite du XVIIe au XIXe siècle. La Première Nation de Dokis vit sur cette rivière.

La rivière des Français est appréciée des plaisanciers, des kayakistes et des canoteurs, ainsi que des pêcheurs à la ligne, pour son classique paysage du Bouclier canadien et les possibilités de loisirs dans l’arrière-pays qu’elle offre.

Centre d’accueil de la rivière des Français

À notre époque, les routes ont remplacé les anciens itinéraires de traite, les voies navigables et le canot comme mode de déplacement et de commerce unique. À une heure au sud de Sudbury, la route 69 traverse du nord au sud la rivière des Français. Voitures et camions passent en trombe, la plupart des conducteurs et des passagers jetant à peine un coup d’œil à la majestueuse rivière.

Quelques panneaux incitent les voyageurs à s’arrêter et à explorer. Vous verrez l’« itinéraire vers l’ouest » et le « Centre d’accueil de la rivière des Français ». Si vous décidez de vous arrêter, vous trouverez une oasis de calme contrastant avec la route très passante.

Exhibit with river in the background

Une courte promenade le long de la rivière vous conduit au Centre d’accueil de la rivière des Français. Ce dernier, qui s’est mérité un Prix du Gouverneur général, se trouve tout près de la pittoresque gorge de la rivière des Français.

À l’intérieur, vous trouverez la salle d’exposition « Les voix de la rivière ». On vous y propose un voyage virtuel le long de la rivière des Français, et d’explorer son patrimoine naturel et culturel, avec pour guides les voix du passé et du présent.

Interpreter teaches child in front of display

Au Centre d’accueil, on trouve également des toilettes, des renseignements touristiques locaux et un magasin avec des souvenirs du parc, des livres et des œuvres d’artistes locaux.

Événements autochtones

Collage of traditional indigenous dancing

Le Centre d’accueil reçoit des interprètes invités à divers moments de l’été. Tous les mois de juillet, les Premières Nations et les Métis locaux organisent un festival de danse et de tambour avec des thèmes tels que « L’accueil des grands-mères ».

Cette manifestation, où l’on présente en quelque sorte le pow-pow autochtone, est toujours populaire et ouverte au public.

 

Gorge de la rivière des Français

Bridge over gorge

La gorge de la rivière des Français, y compris le Centre d’accueil de la rivière des Français et le sentier Recollet Falls, a été désignée comme un des « endroits exceptionnels de la réserve de la biosphère de la Baie-Georgienne.

L’est de la baie Georgienne et les « trente mille îles » ont été désignés en 2004 réserve de la biosphère de l’UNESCO. Au sein de cette réserve (il n’y en a que 16 dans tout le Canada), on trouve plus de 200 espèces d’animaux, le plus grand archipel d’eau douce au monde (les trente mille îles), des villes et villages et des nations autochtones.

Amazing Places fait la promotion des endroits de la réserve qui sont accessibles au public, et raconte l’histoire des éléments physiques, biologiques et historiques de la réserve. Il est possible d’explorer, d’établir des liens et d’être inspiré.

Suspension bridge

Empruntez le sentier facile du Centre d’accueil jusqu’à une passerelle pour piétons qui s’étire entre les falaises, bien au-dessus de la rivière des Français. Cette vue spectaculaire de la gorge de la rivière des Français donne vers l’ouest, le long d’une ancienne faille dans la croûte terrestre.

Sentier Recollet Falls

Waterfalls in a stream

Pour les plus aventureux, le sentier de 1,5 km Recollet Falls longe le bord de la gorge et aboutit à la chute Recollet.

Un court portage contourne la chute. L’ont emprunté un certain nombre de personnages célèbres du passé, du chef algonquin Iroquet, au XVIIe siècle, à l’explorateur français Samuel de Champlain, et à Radisson et Des Groseilliers, qui ont joué un rôle-clé dans la fondation de la Compagnie de la Baie d’Hudson.

Vous êtes prêts à faire vous-mêmes l’expérience de la majestueuse rivière des Français? Préparez votre excursion dès aujourd’hui!