canot en lac

La sécurité en canot en automne

L’automne est la période idéale pour pagayer.

Comme la température baisse, il n’y a plus de bestioles et il y a moins de monde sur les lacs. Et, en prime, vous pouvez admirer nos magnifiques couleurs d’automne!

Mais le temps en automne peut être capricieux. Se rendre sur un lac trop tard, sans tenir compte des conditions météorologiques, ou pagayer au-delà de vos capacités, est non seulement risqué – c’est carrément dangereux.

Nous avons clavardé avec Paul Smith, directeur du parc de la région caractéristique des Hautes-Terres de Kawartha, pour nous renseigner sur ce qu’il faut faire et ne pas faire en matière de sécurité en canot en automne :

1. Ne rien négliger dans la préparation

camper with map

Vérifiez les prévisions météo, étudiez votre itinéraire et n’hésitez pas à appeler le parc si vous avez des questions.

Et veillez à communiquer votre itinéraire à une personne de confiance. Si quelque chose ne va pas, vous voudrez que les équipes de secours soient contactées (et qu’elles puissent vous localiser) le plus vite possible.

2. Faites vos bagages comme si c’était l’hiver

Oui, nous savons que les journées peuvent sembler chaudes maintenant, mais croyez-nous : si vous vous retrouvez trempé(e) pendant une tempête automnale, ce sera comme l’hiver. Apportez tout ce dont vous aurez besoin pour que votre groupe soit toujours au chaud et au sec, quel que soit le temps qu’il fait.

Si vous avez apporté ce qui est nécessaire, vous devriez avoir tout ce qu’il vous faut pour survivre longtemps de façon autonome (dans le pire des scénarios).

3. Gardez l’essentiel au sec

Backcountry tripping Algonquin Park

Gardez votre attirail de survie au sec. Transportez votre téléphone satellite / appareil SPOT / téléphone cellulaire dans un étui imperméable. Vous voudrez aussi disposer d’un récipient imperméable contenant des allumettes et du matériel d’urgence (dont une carte, une boussole et une trousse de premiers soins). Ne sous-estimez pas l’importance de couvertures sèches (au moins une ou deux par personne) dans l’éventualité d’un chavirement.

Votre attirail d’urgence ne vous servira pas à grand-chose au fond du lac. Gardez-le sur vous et/ou attaché à votre canot (dans un sac flottant).

4. Restez vous-même au sec

paddlers

Ne lésinez pas sur les vêtements appropriés au temps. Cela signifie des vêtements pour l’hiver, dont des couches superposables, une veste imperméable et des gants chauds. Du beau temps dans votre allée n’est pas nécessairement une promesse de beau temps sur l’eau.

Et faites-nous confiance : gardez les allumettes à l’épreuve de l’eau sur vous.

5. Canotez de façon intelligente

Man paddles a canoe through rocky water

Connaissez vos capacités et évitez l’eau agitée. Ne pagayez que de clarté.

Restez près de la rive; ne traversez pas au beau milieu du lac. L’eau sera plus calme, et si vous chavirez vous serez plus proches du rivage.

Ne surchargez pas votre canot. Cela peut signifier deux voyages, mais ce peut aussi être la différence entre rester au sec et arriver en toute sécurité, et vous retrouver trempés avec votre équipement sous l’eau.

Et, bien sûr : portez en tout temps votre gilet de sauvetage ou votre combinaison flottante.

6. Sachez ce qu’il faut faire en cas de pépin

En dépit de tous vos efforts, le pire peut arriver. Votre canot peut chavirer. Quelqu’un peut être blessé. Vous pouvez vous échouer par gros temps.

Vous ne savez pas ce qu’il faut faire dans ces cas-là? C’est un bon signe que vous n’êtes peut-être pas prêt(e) pour cette excursion.

S’il vous reste quelque chose à apprendre, consultez le site de l’Ontario Recreational Canoeing and Kayaking Association, celui de Pagaie Canada ou notre page des événements pour trouver des cours.

7. N’ayez pas honte de retourner à la maison

Nous sommes sérieux. Bien sûr, ça peut être frustrant de rebrousser chemin, mais c’est souvent l’option la plus intelligente. Le risque est parfois trop grand.

Quelques signes qu’il est temps de se préparer à rentrer :

  • Il y a de la glace sur le lac (même le long du rivage)
  • Il y a des moutons sur l’eau
  • Vous n’êtes pas sûr(e) de vos capacités (et/ou de celles des autres campeurs)

Où que votre première aventure automnale vous conduise, veillez à votre sécurité sur l’eau. Bon canotage!