Comment vous vêtir pour votre aventure hivernale

Ce que vous portez peut faire toute la différence entre jouir d’une fabuleuse aventure hivernale ou vivre une aventure décevante, voire dangereuse.

Des enthousiastes du camping l’hiver tels que Fraser Johnson, de MEC, disent que c’est une question de savoir bien utiliser les couches : « On dépense de l’énergie et on se réchauffe plus la journée avance, et il est donc essentiel de pouvoir enlever une couche ou deux pour rester au sec, ce qui est la clé du confort et de la sécurité. »

Voici les 8 règles principales de Fraser pour s’habiller de façon confortable et sûre en hiver :

1. Éviter de porter quoi que ce soit en coton

Bronte Creek snowshoers

Il retient l’humidité, ce que vous ne voulez surtout pas. Choisissez plutôt du synthétique ou – si votre budget le permet – de la laine mérinos. Les deux respirent bien, ce qui signifie qu’ils font passer l’humidité de votre corps sur le vêtement, où elle s’évapore plus facilement.

2. Commencer avec une bonne couche de base

Donc des sous-vêtements longs, en haut et en bas. Fraser recommande une épaisseur moyenne – ou T2 – en synthétique ou en laine mérinos. Une épaisseur moyenne convient pour toutes les conditions, sauf les plus rudes.

3. Ajouter une couche moyenne chaude

Pour le bas, cela signifie un pantalon à coquille souple. Ces derniers ont une certaine élasticité et protègent du vent. S’il fait super froid, on peut commencer par un pantalon molletonné et ajouter un pantalon à coquille souple. Pour le haut, un chandail en molleton ou en laine est un bon choix.

4. Finir par une couche enveloppe

skiers in jackets

Un manteau à coquille douce ou en Gore-Tex contribuera à conserver la chaleur que vous produisez. Assurez-vous que le vêtement est imperméable et résiste au vent, et qu’il vous permet de bouger facilement.

5. S’habiller pour sa propre température corporelle

Selon que vous êtes une personne qui a facilement froid ou chaud, vous voudrez peut-être ajouter une quatrième couche par-dessus. Une veste molletonnée légère est idéale. C’est facile de l’enlever quand vous commencez à avoir plus chaud sur le sentier.

6. Ne pas oublier la tête et le cou

snowshoers in layers

Fraser recommande une tuque légère en synthétique ou en laine pour la tête, et un tour de cou, qui est comme un tube, mais super polyvalent. On peut le mettre pour se protéger le menton ou tout le visage, comme un passe-montagne. Et les tours de cou conservent excellemment la chaleur, protègent du vent et contrôlent l’humidité.

7. Gants, mitaines et chaussettes : le nec plus ultra

Encore une fois, prenez du synthétique ou de la laine légers. Les mitaines sont plus chaudes, mais les gants favorisent la dextérité. Choisissez donc selon vos préférences.

8. Mettez un manteau matelassé dans votre sac à dos

skaters in puffy jackets

Vous en aurez peut-être besoin quand vous vous arrêterez pour casser la croûte sur le sentier. Vous pourrez l’enlever pour vous remettre en route.

La couche supérieure : ce qu’il ne faut pas faire

skier in hood

Fraser dit que la plus grosse erreur que font les gens, c’est de trop s’habiller. « Si vous vous trouvez au début du sentier au début de la journée et que vous êtes parfaitement confortable, vous êtes trop habillé(e). Vous devriez avoir un peu froid, parce qu’une fois en marche votre corps se réchauffera rapidement et vous aurez bientôt trop chaud. »

L’autre grande erreur? Trop se concentrer sur les vêtements de dessus et négliger la couche de base. Choisissez toujours des sous-vêtements longs et des chaussettes longues.

Donc, empilez les couches et restez au chaud sur les sentiers cet hiver! Ce sera plus sûr.