comment grenouilles et crapauds passent l’hiver

Sous la terre, sous l’eau ou complètement gelés : comment grenouilles et crapauds passent l’hiver.

Le billet d’aujourd’hui a été rédigé par David LeGros, un  de nos naturalistes du parc provincial Algonquin.

Quand les tonifiantes journées d’automne refroidissent et qu’une mince couche de neige blanchit à l’occasion le paysage, nous savons que l’hiver est proche. Les innombrables oiseaux chanteurs de nos forêts fuient la froidure de nos hivers et le manque de nourriture en migrant vers le sud. D’autres animaux sont adaptés au froid et peuvent se doter d’une fourrure ou de plumes plus épaisses. Certains ont la capacité, enviable selon nous, de pouvoir dormir durant tout le long hiver ontarien, c’est-à-dire d’hiberner.

Qu’est-ce que l’hibernation?

Bull frog
Ouaouaron

Pour hiberner, l’animal abaisse son métabolisme au point de n’utiliser que très peu d’énergie; même son rythme cardiaque et sa température corporelle diminuent, et normalement il ne mange pas. Beaucoup d’animaux font cela : des ours aux souris sauteuses, et aussi les tortues et les serpents, et même de nombreux insectes passent l’hiver en hibernation.

Les animaux à sang froid (qui ne peuvent produire leur propre chaleur corporelle en se servant de leur métabolisme) tels que les reptiles et les amphibiens doivent hiberner en Ontario; il fait beaucoup trop froid pour demeurer actif – ils gèleraient et mourraient. Pour survivre à cette saison difficile, ils doivent simplement trouver le bon endroit.

Grenouilles

Dans le cas de la plupart des grenouilles, le bon endroit, c’est sous l’eau. Nous pensons souvent que l’eau est très froide en hiver. Mais, comme nous le montre le bac à glace du congélateur, l’eau est liquide jusqu’à ce qu’elle gèle. Si l’eau est encore liquide, c’est qu’elle est au-dessus du point de congélation – mais tout juste!

Beaucoup des grenouilles de l’Ontario, comme le ouaouaron, la grenouille verte, la grenouille du Nord et la grenouille des marais, hibernent dans l’eau. Beaucoup pensent que ces grenouilles s’enfouissent dans la terre tourbeuse au fond d’un étang ou d’une rivière pour « se tenir au chaud » et rester cachées des prédateurs.

Mais il s’avère que – en vue de survivre à l’hiver sous la glace – elles doivent rester hors de la boue parce que…

…ces grenouilles respirent par la peau!

Green frog
Les grenouilles aquatiques telles que cette grenouille verte passent l’hiver sous l’eau. Tant que l’eau ne gèle pas, la grenouille ne gèle pas non plus. Le seul problème, c’est d’avoir assez d’oxygène pour survivre

L’eau très froide (4°C) contient plus d’oxygène que l’eau chaude, ce qui est bien pour les grenouilles. Elles peuvent simplement absorber le peu d’oxygène dont elles ont besoin directement de l’eau à travers leur peau perméable.

Si elles étaient enfouies dans la boue, leurs réserves d’oxygène s’épuiseraient rapidement. C’est pourquoi elles restent exposées au fond, ou peut-être nichées parmi des pierres, des billes de bois ou des racines – pour être constamment approvisionnées en oxygène grâce au mouvement de l’eau.

Crapauds

Les crapauds qu’on trouve communément sur les sentiers et dans les jardins, comme le crapaud d’Amérique, hibernent sur terre. Comme les forêts et les champs gèlent, bien sûr, et que même le sol gèle, les crapauds doivent se trouver un endroit qui échappe au gel.

American toad
Les crapauds d’Amérique doivent trouver un endroit sur terre pour hiberner. Pour ce faire, ils doivent creuser dans le sol, souvent à plus de 50 cm, jusqu’à la profondeur de gel

Pour cela, ils creusent! Les pieds arrière des crapauds sont dotés d’une excroissance durcie leur permettant de creuser dans le sol. Ils doivent creuser, souvent à plus de 50 cm, jusqu’à la profondeur de gel, où ils passeront l’hiver. Ce n’est qu’une fois la température du sol réchauffée au printemps qu’ils ressortiront.

Sucettes de grenouille glacées?

Quelques autres grenouilles affrontent le froid un peu différemment – elles ont trouvé un moyen de devenir elles-mêmes le froid! Notre grenouille des bois et les trois espèces de rainettes que l’on trouve en Ontario (rainette versicolore, rainette crucifère et rainette faux-criquet) tolèrent en fait le gel.

Avant d’évoquer des visions de sucettes de grenouille, n’oubliez pas ceci : ces grenouilles ne gèlent pas comme, disons, un hot dog. Ces rainettes et les grenouilles des bois hibernent dans une litière de feuilles, ou sous de l’écorce –des endroits qui ne sont pas vraiment isolés du froid. Quand la température descend en dessous de -5°C, de minuscules cristaux de glace se forment dans le corps, congelant environ 40 % de son contenu en eau.

Gray tree frog
Treefrogs, like the gray tree frog pictured above, hibernate under dead leaves or tree bark, and are exposed to freezing temperatures. They often freeze, and their hearts and other body functions stop

Alors, la grenouille cesse de respirer, son sang de circuler et son cœur de battre – on pourrait la croire morte. Lorsqu’arrive le printemps, la grenouille décongèle – parfois en une seule journée – et elle peut alors reprendre ses activités. D’autres animaux ne peuvent pas geler et résister à l’hiver de cette façon : les cristaux de glace peuvent endommager gravement leurs cellules, provoquant la mort.

Donc, la prochaine fois que vous verrez une grenouille au printemps, vous saurez qu’elle a dû survivre dans des conditions difficiles l’hiver précédent – voilà de quoi coasser à gorge déployée!