Les yeux vers le ciel – mai 2018

Bienvenue à la série « Les yeux vers le ciel » de Parcs Ontario. Cet espace (<– vous voyez ce que nous avons fait là?) couvrira un vaste éventail de sujets astronomiques, et particulièrement ce qu’on peut voir dans les ciels purs de nos parcs provinciaux.

Le printemps commence « techniquement » en mars, mais la plupart d’entre nous, qui vivons dans des climats froids, avons tendance à considérer que mai marque le véritable début de la saison.

Les lacs dégèlent et il est possible de pagayer de nouveau, et le chant des oiseaux migrateurs se fait entendre partout. Si l’on reste debout après la tombée de la nuit, on peut contempler les splendeurs du ciel nocturne tout en écoutant l’agréable sérénade du chœur des rainettes crucifères et des rainettes faux-criquets.

Voici nos faits saillants astronomiques en mai 2018 :

Continue reading Les yeux vers le ciel – mai 2018

Les trilles de l’Ontario et où les admirer

Le billet d’aujourd’hui a été rédigé par Pilar Manorome, écologiste de zone adjointe, et fait partie de notre série sur des espèces canadiennes emblématiques.

Le printemps est probablement ma saison préférée, car nos parcs reprennent vie avec le retour des oiseaux migrateurs et des plantes printanières éphémères, redonnant à nos forêts les vives couleurs et les contrastes tant attendus. Nos visiteurs ont un faible pour la fleur officielle de l’Ontario, le Trille blanc, qui tapisse le sol forestier.

La plupart des gens savent que le Trille blanc — également appelé trille grandiflore ou trille à grande fleur — est la fleur de l’Ontario. Il figure sur beaucoup de nos documents provinciaux, des cartes Santé aux permis de conduire.

Voici les cinq principaux faits amusants sur cette espèce ontarienne emblématique :

Continue reading Les trilles de l’Ontario et où les admirer

Une flore à découvrir : les plantes arctiques-alpines à répartition discontinue sur les rives du lac Supérieur

Le billet d’aujourd’hui a été rédigé par Lesley Ng, naturaliste au parc provincial Sleeping Giant.

Saviez-vous qu’il y a des fleurs magnifiques qui sont adaptées à la toundra arctique ou à l’environnement alpin? Bref, elles aiment le froid!

Et nous n’avons pas à traverser la toundra ou à gravir une montagne pour les voir. Il suffit de faire une promenade printanière sur les rives du lac Supérieur.

Continue reading Une flore à découvrir : les plantes arctiques-alpines à répartition discontinue sur les rives du lac Supérieur

Avril est la période idéale pour observer les castors dans le parc Algonquin

Un des grands atouts du printemps, c’est qu’il offre parmi les meilleures possibilités d’observer deux des mammifères les plus connus du parc provincial Algonquin.

Mai est devenu célèbre pour l’observation des orignaux dans le parc Algonquin, mais avril est la période idéale pour observer son petit associé aux grandes dents, le castor.

Continue reading Avril est la période idéale pour observer les castors dans le parc Algonquin