Pêche sur la rivière Mattawa

Le billet d’aujourd’hui a été rédigé par l’auteure Ashley Rae, de SheLovesToFish.com, qui pêche toute l’année toutes sortes de poissons.

Pêcher sur un nouveau plan d’eau est toujours excitant et constitue également un défi.

Pêcher sur un nouveau lac signifie apprendre la configuration des lieux sans bénéficier de la familiarité d’endroits connus ayant déjà fait l’objet d’aventures par le passé.

C’est précisément pourquoi j’aime tellement voyager et visiter divers parcs de notre belle province. Ça me donne la possibilité de disséquer des eaux nouvelles et de me créer des souvenirs.

Toute journée passée sur l’eau est une journée bien occupée, mais une prise mémorable sur un  tout nouveau plan d’eau, voilà qui à coup sûr rend l’expérience encore plus satisfaisante.

Continue reading Pêche sur la rivière Mattawa

Pêche dans les lacs intérieurs de Bon Echo

Le billet d’aujourd’hui a été rédigé par l’auteure Ashley Rae, de SheLovesToFish.com qui pêche toute l’année toutes sortes de poissons.

Des visiteurs venus du monde entier se rendent au parc provincial Bon Echo sur le lac Mazinaw pour admirer la vue du massif rocheux Mazinaw qui s’élève à 100 mètres au-dessus du lac et qui le traverse sur 1,5 km.

C’est un spectacle à voir sur l’eau, que vous y alliez pour jeter l’hameçon ou pour seulement admirer la vue. Bien que belles, les caractéristiques du lac Mazinaw ne sont pas les seules découvertes précieuses à voir à Bon Echo.

Si vous souhaitez vivre une aventure un peu en dehors des sentiers battus, les lacs intérieurs du parc vous offrent également d’excellentes possibilités de pêche.

Continue reading Pêche dans les lacs intérieurs de Bon Echo

Les flotteurs de Billy

Merci à Brad Steinberg, notre coordonnateur des programmes éducatifs du patrimoine naturel, pour le billet d’aujourd’hui qui comprend des instructions sur la manière de fabriquer votre propre flotteur de pêche.

Je n’ai jamais connu mes grands-pères car ils sont tous deux décédés d’une maladie du cœur avant que je puisse les connaître. J’ai toutefois eu d’excellents remplaçants, c’est-à-dire des amis de la famille, qui m’ont transmis la sagesse d’un grand-père et m’ont soutenu. Bill Bishop était l’un d’eux.

Bill possédait la sagesse et la présence d’esprit qui semblent uniques aux Terre-Neuviens, utilisant souvent des expressions de marins mystérieuses et difficiles à déchiffrer pour un garçon de huit ans lorsqu’il faisait cuire un repas.

Bill et ma famille partageaient un amour profond commun du parc provincial Algonquin, en particulier de l’omble de fontaine les profondes eaux troubles et froides des lacs du bouclier canadien que l’on y trouve. Et tous les printemps, alors que la glace du lac se fissurait et se cassait, il allait pêcher l’omble de fontaine à l’aide de flotteurs maison fabriqués à partir de vieux bouchons de liège.

Continue reading Les flotteurs de Billy

Souvenirs de maskinongés sur la rivière des Français

Le billet d’aujourd’hui a été rédigé par l’auteure Ashley Rae, de SheLovesToFish.com, qui pêche toute l’année toutes sortes de poissons.

La rivière des Français est une des plus belles étendues d’eau que j’aie visitées au cours de mes excursions de pêche jusqu’ici.

Cette rivière est unique. Elle est constituée d’un énorme réseau de chenaux entrelacés qui se fraient un chemin à travers la roche du Bouclier canadien. Sans compter qu’elle est entourée du paysage accidenté époustouflant du parc provincial de la Rivière-des-Français.

Depuis le lac Nipissing, elle coule sur 105 km vers le sud-ouest pour se jeter dans la baie Georgienne, sur le lac Huron.

Continue reading Souvenirs de maskinongés sur la rivière des Français