9 futurs emplois de Parcs Ontario

Le billet d’aujourd’hui provient de Laura Myers, coordonnatrice du 125e anniversaire de Parcs Ontario.

En 2018, le 125e anniversaire de Parc Ontario nous a incités à réfléchir sur notre passé et à envisager notre avenir. Nous avons pensé qu’il serait amusant d’imaginer les emplois qui pourraient s’avérer nécessaires à Parcs Ontario dans les 125 prochaines années!

Continue reading 9 futurs emplois de Parcs Ontario

Qu’est-ce que ça implique de fermer un parc pour l’hiver?

Bien que 26 parcs provinciaux demeurent ouverts pendant l’hiver, les autres hibernent jusqu’au printemps.

Mais fermer un parc implique beaucoup plus que de simplement verrouiller les barrières. Notre personnel utilise beaucoup d’huile de coude pour préparer chaque parc pour l’hiver.

Voici seulement quelques-unes des tâches qu’il lui faut accomplir chaque automne :

Continue reading Qu’est-ce que ça implique de fermer un parc pour l’hiver?

Félicitations aux bénéficiaires des bourses des partenaires de Parcs Ontario 2018!

Les stagiaires d’été dans les parcs sont la pierre angulaire de la saison estivale de Parcs Ontario. Nos parcs provinciaux ne pourraient tout simplement pas fonctionner sans nos étudiants.

Aujourd’hui, le ministre Rod Phillips, le personnel des parcs, les sociétés partenaires et, bien entendu, nos merveilleux étudiants, se sont rassemblés à Peterborough pour attribuer les bourses des partenaires de Parcs Ontario 2018.

Continue reading Félicitations aux bénéficiaires des bourses des partenaires de Parcs Ontario 2018!

Autrefois et maintenant : la cartographie et le SIG

Le billet d’aujourd’hui provient de Steven Groulx, un technicien en base de données du SIG au  parc provincial Algonquin.

Cette année marquant le 125e anniversaire de Parcs Ontario et aujourd’hui étant la journée du SIG, nous avons jugé devoir retourner dans le passé pour déterminer comment le SIG a évolué au cours de ces 125 ans et comment il est utilisé aujourd’hui.

Continue reading Autrefois et maintenant : la cartographie et le SIG